Tous les extraits

La sonate à Bridgetower : (Sonata Mulattica)

La Sonate à Bridgetower

de
Combien étaient-ils dans cette grande salle du palais des Tuileries dite salle des Cent-Suisses ? Quatre cents, cinq cents, six cents ? Un peu intimidé, il se tourna vers le chef d’orchestre. Celui-ci fit signe aux musiciens de se lever ; ils se levèrent et se mirent à applaudir à leur tour. Alors il oublia tout. Il oublia les heures impossibles auxquelles son père le tirait du lit pour l’obliger à faire ses gammes, les journées assommantes passées à faire des exercices tirés des premières études ou Caprices pour violon de Rodolphe Kreutzer, les moments de timidité...
Rien que la mer - Rentrée littéraire La Grande Ourse 2016

Rien que la mer

Elle fit le tour du parking, qui était vaste, étudiant chaque véhicule. Rien. Il était vraiment parti. Elle n’en éprouva aucun étonnement, se trouvant juste assez sotte d’avoir pu imaginer qu’il en fût autrement. Le maître d’hôtel devait à présent raconter l’histoire en cuisine. Une séparation dans laquelle il avait joué un rôle. Il avait eu l’air sincèrement désolé. Et même s’il ne l’était pas, même si tous riaient d’elle à présent, car celui qui restait avait toujours l’air idiot, dans le fond, qu’est-ce que cela pouvait bien faire? Schedule
Ronce-rose

Ronce-Rose

Eric Chevillard raconte la quête d'une petite fille sur les traces de son père. "Si Ronce-Rose prend soin de cadenasser son carnet secret, ce n’est évidemment pas pour étaler au dos...
S'émerveiller

S'émerveiller

Souhaitant comprendre l’émerveillement, je sais que je devrai le distinguer de l’émotion devant le sublime (l’objet dont la grandeur dépasse ma capacité de la dire) et devant la merveille (l’objet extraordinaire, pour tout le monde et tout le temps, au-delà de ma perception – on verra plus loin ma découverte de la stalactite de Doolin Cave). Car le sublime et la merveille définissent le caractère de ce qui est vu et non pas le regard. Or le sentiment que je voudrais explorer ne renvoie pas tant aux particularités exceptionnelles d’un objet qu’à un mouvement de la...

L'Italie des années de plomb

Bref, année après année, la situation me semblait empirer. Lors de cette période pluvieuse, la ville s’était fissurée et un immeuble entier s’était affaissé sur le côté – comme si quelqu’un s’était appuyé sur le bras vermoulu d’un vieux fauteuil et que ce bras avait cédé. Des morts, des blessés. Et puis des cris, des coups et de petites bombes artisanales. On aurait dit que la ville couvait en son sein une furie qui n’arrivait pas à sortir et qui du coup la rongeait, sauf lorsqu’elle surgissait comme une éruption de pustules gonflées de venin qui s’en...
La vie magnifique de Frank Dragon : premier roman (Littérature Française)

La vie magnifique de Frank Dragon, de Stéphane Arfi

Une autre information avant que tu prennes ta décision : la vie est éternelle. Oui, en réalité, la mort passe très vite et c’est la vie qui dure un temps fou. Mais, ainsi que Je l’ai voulu, les hommes ont l’impression que la vie passe à toute allure. Bien entendu, si les hommes le savaient, ils auraient moins peur de mourir et cela chamboulerait toute l'organisation que J'ai mise en place au début du monde, ex nihilo – Je te le précise car on oublie souvent que J’ai quand même TOUT fait à partir de RIEN.
La vie magnifique de Frank Dragon: premier roman

La vie magnifique de Frank Dragon, de Stéphane Arfi

Je ne l’écoutais plus. Je préférais me rappeler son beau visage d'avant. Me rappeler que je l’aimais tellement, ce père minuscule. Je voulais partir, le laisser sur ce banc. Je voulais retrouver mes bons Pères à moi. Il était vieux. Il me suppliait d'écouter ses baraques et ses froids de canard. Le fils du bon Dieu nous observait et il écoutait pour comprendre, mais il ne comprenait pas. Même le fils du bon Dieu ne pouvait comprendre mon papa minuscule. Je voulais m’enfuir devant ce père que je ne connaissais plus. Il ne s’arrêtait plus de parler de sa voix de veilleuse...
La vie magnifique de Frank Dragon: premier roman

La vie magnifique de Frank Dragon, de Stéphane Arfi

Je ne l’écoutais plus. Je préférais me rappeler son beau visage d'avant. Me rappeler que je l’aimais tellement, ce père minuscule. Je voulais partir, le laisser sur ce banc. Je voulais retrouver mes bons Pères à moi. Il était vieux. Il me suppliait d'écouter ses baraques et ses froids de canard. Le fils du bon Dieu nous observait et il écoutait pour comprendre, mais il ne comprenait pas. Même le fils du bon Dieu ne pouvait comprendre mon papa minuscule. Je voulais m’enfuir devant ce père que je ne connaissais plus. Il ne s’arrêtait plus de parler de sa voix de veilleuse...
La vie magnifique de Frank Dragon: premier roman

La vie magnifique de Frank Dragon, de Stéphane Arfi

– Pour vivre, me dit-elle, il ne faut pas se sauver de quelqu'un ou de quelque chose, il faut de sauver de tout.
Marquée à vie : La nouvelle reine du polar suédois (HarperCollins Noir)

Jana Berzelius

Même si cela faisait partie de son travail, Henrik avait du mal à côtoyer la mort de près. Au bout de sept ans, il devait encore se faire violence pour conserver une expression neutre quand on lui montrait un corps. Jana, elle, ne semblait pas troublée le moins du monde. Son visage était impassible et Henrik se surprit à se demander si quelque chose était susceptible de la faire réagir. Des dents cassées, des orbites vides, des mains ou des doigts coupés ne suffisaient pas. Pas plus que les langues déchiquetées et les brûlures au troisième degré. Il le savait pour avoir...
Presque ensemble (Littérature française)

Avant la rencontre

Certains jours, il se sentait tellement seul qu’il avait envie de serrer n’importe qui contre lui. Il se disait que d’autres en avaient sûrement envie aussi, mais que tout le monde s’interdisait de craquer. Ou alors, il faudrait payer. Il regardait souvent les prostituées qu’il croisait sur les grands boulevards ; mais probablement, elles ne voudraient pas. Ça ne se faisait tout simplement pas. Au stade, c’était tout le contraire. On n’était jamais seul, parce qu’on était dans un camp. Si la France marquait, on avait le droit de se jeter dans les bras du voisin,...
Le Secret des Larmes de Lumina: Lulu Repart à l'Aventure

Chapitre 1 - Le Nid, début

Dans la chambre du jeune Lucas, tout avait toujours trouvé sa place. Sa mère lui avait appris l'importance de mettre les choses en ordre. Les livres étaient soigneusement rangés par ordre alphabétique – malgré quelques petites erreurs – dans un gros coffre en bois rangé au-dessous d'une petite étagère blanche sur laquelle reposaient plusieurs figurines de soldats et de héros de bandes dessinées. À côté de cette étagère, en contrebas, il y avait un petit bureau sur lequel étaient ordonnées les affaires d'école du petit. Tous les soirs, lorsqu'il rentrait, il suspendait...
Le Secret des Larmes de Lumina: Lulu Repart à l'Aventure

Le Secrets des Larmes de Lumina - Extrait - Le Nid, début

Dans la chambre du jeune Lucas, tout avait toujours trouvé sa place. Sa mère lui avait appris l'importance de mettre les choses en ordre. Les livres étaient soigneusement rangés par ordre alphabétique – malgré quelques petites erreurs – dans un gros coffre en bois rangé au-dessous d'une petite étagère blanche sur laquelle reposaient plusieurs figurines de soldats et de héros de bandes dessinées. À côté de cette étagère, en contrebas, il y avait un petit bureau sur lequel étaient ordonnées les affaires d'école du petit. Tous les soirs, lorsqu'il rentrait, il suspendait...
Danser au bord de l'abîme (Littérature française)

Danser au bord de l'abîme

Je crois que l’on trébuche amoureux à cause d’une part de vide en soi. Un espace imperceptible. Une faim jamais comblée. C’est l’apparition fortuite, parfois charmante, parfois brutale, d’une promesse de satiété qui réveille la béance, qui éclaire nos manques et remet en cause les choses considérées comme acquises et immuables – mariage, fidélité, maternités –, cette apparition inattendue, presque mystique, qui nous révèle aussitôt à nous-mêmes, nous effraie tout autant, nous fait pousser les ailes pour le vide, qui attise notre appétit, notre...
Désorientale

"Désorientale" de Négar Djavadi

Si nous étions en Iran, cette salle d’attente d’hôpital ressemblerait à un caravansérail, songe Kimiâ. Un joyeux foutoir où s’enchaîneraient bavardages, confidences et anecdotes en cascade. Née à Téhéran, exilée à Paris depuis ses dix ans, Kimiâ a toujours essayé de tenir à distance son pays, sa culture, sa famille. Mais les djinns échappés du passé la rattrapent pour faire défiler l’étourdissant diaporama de l’histoire des Sadr sur trois générations: les tribulations des ancêtres, une décennie de révolution politique, les chemins de traverse de...
Koumiko

Koumiko

Une chute et des signes de perte de mémoire amènent son entourage à comprendre que Koumiko, 78 ans, décline. Anna Dubosc a teçu le prix Hors Concours pour ce livre.  "À la fin d’une phrase, elle a déjà oublié le début, elle ne sait plus ce qu’elle raconte : «Oh zut, tout ce que je veux parler a disparu. C’est terrible, tu sais, je ne peux plus compter sur moi. Je ne me rappelle plus ce que c’est ma vie. C’est début d’une terrible époque.» Parfois, au contraire, elle rit d’oublier, de se perdre. «Tu sais, c’est formidable, tout est nouveau!» Rue...
Comment Baptiste est mort

Comment Baptiste est mort

Enlevé dans le désert par un groupe de djihadistes avec ses parents et ses frères, Baptiste, après plusieurs semaines de captivité, est le seul à être libéré. Ponctué d’hésitations, de silences, son débriefing laisse apparaître des zones d’ombre, des secrets qu’il tient à garder.Le garçon semble aussi avoir perdu la mémoire d’événements importants. Peu à peu, néanmoins, se révèle l’histoire extraordinaire et cruelle de celui à qui ses ravisseurs ont donné le nom d’un renard du désert : Yumaï. >Lire un extrait du livre d'Alain Blottière qui a reçu le...
Chanson douce

Chanson douce

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame. À travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c'est notre époque qui se révèle, avec sa...
Laëtitia ou la fin des hommes

Laetitia ou la fin des hommes

Dans la nuit du 18 au 19 janvier 2011, Laëtitia Perrais a été enlevée à 50 mètres de chez elle, avant d’être poignardée et étranglée. Il a fallu des semaines pour retrouver son corps. Elle avait 18 ans.Ce fait divers s’est transformé en affaire d’État : Nicolas Sarkozy, alors président de la République, a reproché aux juges de ne pas avoir assuré le suivi du « présumé coupable », précipitant 8 000 magistrats dans la rue.Ivan Jablonka a rencontré les proches de la jeune fille et les acteurs de l’enquête, avant d’assister au procès du meurtrier en 2015. Il a...
Le Garçon

Le garçon

Il n’a pas de nom. Il ne parle pas. Le garçon est un être quasi sauvage, né dans une contrée aride du sud de la France. Du monde, il ne connaît que sa mère et les alentours de leur cabane. Nous sommes en 1908 quand il se met en chemin – d’instinct.Alors commence la rencontre avec les hommes : les habitants d’un hameau perdu, Brabek l’ogre des Carpates, philosophe et lutteur de foire, l’amour combien charnel avec Emma, mélomane lumineuse, à la fois sœur, amante, mère. « C’est un temps où le garçon commence à entrevoir de quoi pourrait bien être, hélas, constituée...

Pages

En ce moment

Soirée découverte : la nouvelle génération d'écrivains des Pays-Bas et de la Flandres

Le jour de la fête des amoureux, le 14 février 2019 de 19h à 22h à l'atelier Néerlandais, réservez vos places ! 

Top départ : La Nuit des Idées se lance le 31 janvier 2019 autour du thème "Face au présent"

Le Quai d'Orsay donnera le coup d'envoi le 31 janvier 2019 de la 4e édition de la nuit des idées, dont le thème cette année est "Face au prése

Le TOP des articles

& aussi