Interview

Adrien Bosc, lauréat de l'Académie française

Adrien Bosc est la révélation de la rentrée littéraire. Avec son premier livre « Constellation » (Stock), il vient de remporter le Grand Prix du Roman de l'Académie française, ainsi que le prix de la Vocation. A vingt-huit ans le jeune homme est aussi éditeur, sympathique, cultivé, attentif, amoureux de la littérature en général. Tant de qualités ne peuvent que faire craquer les lecteurs. Retenu également comme un des Talents à suivre par Cultura, Adrien Bosc est entré en fanfare dans la galaxie littéraire. Il y brille déjà, comme un astre qui n’est pas prêt de s’éteindre. Rencontre lumineuse.

1.Un premier roman primé l'Académie Française,  le prix de la vocation et par Cultur....Cela vous dit quoi : « Aux âmes bien nées etc »,  « Un coup de chance « , « Une évidence » « Une surprise », « Une fierté »... Un peu de tout ça, rien de tout ça?

Adrien Bosc : J'en suis très heureux, tout simplement. 

2. Pourquoi cette fascination pour le Constellation? Ou pour les constellations comme des « particules... élémentaires »? 

Adrien Bosc : C'est une fascination de circonstances, un objet de quête né de la découverte de cette histoire lors que j'ai visionné l'émission « Le Grand échiquier »consacré à Etienne Vatelot. Ce grand luthier français y racontait le drame mais aussi la vie de Ginette Neveu et de ses deux violons. L'image de la volute retrouvée du Guadagnini de Ginette Neveu m'a fasciné comme une forme moderne du conte, où un objet magique semble traverser les époques. 

3. Un avion comme une unité de lieu et la tragédie comme un linceul porté par chacun des protagonistes. Votre prouesse d’écriture est d’avoir livré des tranches de vie dans des portraits resserrés et intenses. Fuselé comme une carlingue sans place/mot perdus. Comment avez-vous travaillé ? Comment est né votre roman ?

Adrien Bosc : A partir de cet objet de « quête » je me suis lancé dans une enquête. Un an et demi de travail, en considérant les faits réunis comme le tuteur du futur roman. Puis, il a fallu se départir de cette matière récolté pour ne pas transformer le livre en pensum, ce n'est ni un livre d'historien ni de journaliste. Ces quelques mois où j'ai oublié ces faits récoltés m'ont permis d'imaginer une structure capable d'accueillir deux idées antagonistes au coeur du roman : garder la vitesse, l'aérodynamique, tout en maintenant une forme de tombeau littéraire, fixe. L'armature narrative est ainsi née, intercaler aux chapitres consacrés à l'avancée de l'avion, des secours, etc. des esquisses de portraits comme des coups de fusain, des tombeaux ou pour reprendre le terme qui désigne les stèles aux Açores, des « petites âmes ». Après l'armature générale, l'écriture a suivi, considérant que je pourrais m'éloigner de ce tuteur, soit coller au plus près du bois, soit m'en dégager. Le roman tient dans cet entre-deux.  

4. Depuis quand écrivez-vous ? Quelle différence faites-vous entre un auteur et un écrivain ?

Adrien Bosc : J’ai toujours écrit, des bouts de roman, griffonner des carnets de notes. Constellation est le premier roman abouti. Je ne suis pas très à l'aise avec les dénominations « écrivain », « auteur », chaque livre vous désigne écrivain, mais ce n'est pas un statut que je considère comme acquis. 

5. Vous êtes vous-même éditeur. C’est important pour vous d’accompagner aussi d’autres projets littéraires que les vôtres ?

Adrien Bosc : Je suis éditeur en grande partie de textes étrangers et de revues (Feuilleton, Desports). C'est une maison d'édition indépendante, nous suivons toutes les étapes, du texte à l'impression. 

6. Votre écriture est d’une facture très classique. Que pensez-vous du numérique ? Une opportunité ? Une anecdote ? Un danger ?...

Adrien Bosc : Quelque soit le support, seul le texte compte. En tant que lecteur, je préfère tout de même me rendre en librairie, entrer pour une raison précise et ressortir avec d'autres livres. 

7. Pouvez-vous nous citer quelques auteurs/livres qui vont ont marqué ?

Blaise Cendrars, Marcel Schwob, Georges Bernanos, Arno Schmidt. Pour citer un livre paru ces dernières années : « Le Cure-dent » de Jean-Yves Lacroix.

8. Quel est votre prochain projet d’écriture ? Pouvez-vous nous en parler ?

Adrien Bosc : Je vais répondre comme le Bartleby de Melville : « I would prefer not to ». 

Propos recueillis par Olivia Phélip

Etienne Guéreau fait partie des six  auteurs qui ont remporté le Concours Cultura, dont voici le palmarès intégral : Un jeune homme prometteur de Gautier Battistella - Grasset; Constellation d’Adrien Bosc - Stock; Le cercle des femmes de Sophie Brocas - Julliard, Le clan suspendu d’Etienne Guereau - Denoël, La fractale des raviolis Pierre Raufast - Alma; Le bonheur national brut de François Roux - Albin Michel. 

>>Pour plus d'informations, aller sur le site Cultura, et lire l'interview  sur Viabooks de Jean-Luc Treutenaere, Directeur des relations extérieures de Cultura. 

4
 
Articles associés
Prix Nobel

Les mémoires obscures de Patrick Modiano

Patrick Modiano vient d'être choisi par l'Académie Nobel pour le Nobel de la littérature. Une consécration que l'écrivain de la mémoire des ombres n'attendait pas. Emblématique de son...
"Pas pleurer"

Prix Goncourt : Lydie Salvayre couronnée

Le jury du très prestigieux prix Goncourt  a choisi de décerner son prix à Lydie Salvayre pour son livre "Pas pleurer" (Seuil). 
«Bain de lune»

Prix Femina : Yanick Lahens lauréate

C'est Yanick Lahens qui a remporté le prix Femina 2014 avec son roman Bain de lune (Sabine Wespieser). Les deux autres lauréats sont Paul Veyne pour Et dans l'éternité je...

Adrien Bosc, lauréat de l'Académie française

Adrien Bosc est la révélation de la rentrée littéraire. Avec son...
"Terminus radieux"

Antoine Volodine reçoit le prix Médicis

Les jurés du prix Médicis ont choisi de primer Antoine Volodine pour "Terminus radieux" (Seuil). L'australienne Lily Brett (La Grande Ourse) remporte aussi le prix dans la catégorie...
"Charlotte"

Prix Renaudot : David Foenkinos lauréat

Le jury du prix Renaudot a finalement choisi de décerner son prix à David Foenkinos, pour son livre "Charlotte" (Gallimard). Christian Authier est aussi primé dans la catégorie Essais pour...
"Sigmund Freud"

Prix Décembre: Elisabeth Roudinesco lauréate

Elisabeth Roudinesco obtient le Prix Décembre 2014 avec "Sigmund Freud en son temps et dans le nôtre" (Seuil), succèdant ainsi à Maël Renouard, lauréat 2013. Elle a été...
"L'aménagement du territoire"

Aurélien Bellanger remporte le Prix de Flore

Aurélien Bellanger s'était déjà fait remarquer avec "Théorie de l'information" (Gallimard). Il remporte le prix de Flore 2014 pour "L'aménagement du territoire" (Gallimard).>Découvrez aussi...

Mathias Menegoz reçoit le Prix Interallié 2014

Le Prix Interallié 2014  récompense Mathias Menegoz pour son premier roman intitulé...

En ce moment

La maison de Céline à Meudon doit-elle être protégée ?

Après le décès survenu le 8 novembre de Lucette Destouches, veuve de l’écrivain Céline, quel sort réserver à l'ancienne maison de l'écrivain 

Foire du livre de Brive : du 8 au 10 Novembre 2019, près de 300 auteurs attendus

Chaque année la Foire du livre de Brive est le rendez-vous incontournable des écrivains et des amoureux des lettres.

8000 enfants ont participé au Prix UNICEF 2019 de littérature jeunesse

8 000 enfants ont voté pour la 4e édition du Prix UNICEF de littérature jeunesse.

5 romans et 3 essais dans la dernière sélection pour le Prix Renaudot

Le jury du Renaudot a dévoilé le 29 octobre, ses finalistes dans les différentes catégories.

Le TOP des articles

©Olivia Phélip 01
"Le Bal des folles"

Victoria Mas mène le bal de la saison littéraire

02
Éternellement vôtre

Lettera amorosa: le poème d'amour cosmique de Char

03
"La panthère des neiges"

Sylvain Tesson, lauréat du prix Renaudot 2019

04
Prix Femina pour "Par les routes"

Les jeux de l'auto-stop et du hasard de Sylvain Prudhomme

05
"Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon"

Jean-Paul Dubois, Goncourt 2019

& aussi