"Terminus radieux"

Antoine Volodine reçoit le prix Médicis

Les jurés du prix Médicis ont choisi de primer Antoine Volodine pour "Terminus radieux" (Seuil). L'australienne Lily Brett (La Grande Ourse) remporte aussi le prix dans la catégorie Littérature étrangère avec "Lola Bensky" et Frédéric Pajak dans la catégorie Essais avec "Manifeste incertain 3" ( Editions Noir sur blanc).

Antoine Volodine et la félicité radieuse

Antoine Volodine nous parlait déjà dans son livre de félicité et de bonheur suprême, (même si l'enfer étant toujours pavé de bonnes intentions, ces félicités relevaient aussi de l'acide illusion)... ce thème lui aura porté chance puisque les jurés du Prix Médicis ont voté en faveur de  "Terminus radieux"  (Seuil).

Un récit de science-fiction aux allures de fable

Un livre de 600 pages écrites avec intensité, qui interpelle sur la fascination de l'absolu, les dérives du "bien à tout prix" et l'après-catastrophe nucléaire.  Un propos qui prend des allures de fable et qui, au vu des dernières projections climatiques pourrait ne pas relever de la pure science fiction. Soleil noir de la dévastation, ce récit nous entraîne dans l'essence de ce qui reste de l'humain "lorsque tout a disparu". Dans la froideur aride de la Sibérie, il sert de miroir à nos propres vies. Les jurés ont opté pour un choix ambitieux : un  texte fort qui ne se veut pas divertissant, même si son écriture se lit avec aisance.  

Antoine Volodine, écrivain aux multiples signatures

Rappelons qu' Antoine Volodine a écrit une vingtaine de romans sous ce nom (il signe également Elli Kronauer, Manuela Draeger ou Luitz Bassmann), et qu'il avait reçu le prix du Livre Inter en 2000 pour "Des anges mineurs" (Le Seuil). 

Voici la présentation de  "Terminus radieux"  par son éditeur

"Taïga sombre et immense, steppes infinies… La scène se passe d’abord après l’irradiation complète de la Sibérie et l’écroulement de la Deuxième Union soviétique, puis des siècles plus tard. La région, dévastée par des accidents nucléaires, est à jamais inhabitable. Entourés de paysages grandioses, des soldats fantômes, des morts vivants et d’inquiétantes princesses s’obstinent à poursuivre le rêve soviétique. Désormais le centre du monde a un nom, Terminus radieux, un kolkhoze dont la pile atomique s’est enfoncée sous terre. Solovieï, le président du village, met ses pouvoirs surnaturels au service de son rêve de toute-puissance : vie et mort, amour éternel, renaissance. Assisté par l’immortelle Mémé Oudgoul, il règne en maître sur le destin des hommes et des femmes qui ont atterri là. Non loin du kolkhoze passe une voie ferrée où circule un unique convoi, toujours le même. Prisonniers et militaires cherchent en vain le camp où leur errance prendra fin. Mais, là encore, Solovieï ordonne l’histoire. Il leur faudra attendre des milliers d’années pour que s’éteigne sa présence dans leur cauchemar."

>>Pour lire un extrait du livre, cliquer sur ce lien

Lily Brett, entre rock et Shoah 

Les jurés du Médicis ont retenu l'Australienne Lily Brett, dans la catégorie littérature étrangère, pour "Lola Bensky" ( La Grande Ourse). Premier livre traduit en France de cette auteure australienne, "Lola Bensky" raconte les aventures d'une journaliste de rock dans les années 60-70, dont la vie oscille entre passions et insatisfactions, le tout sur fond de stigmates de la Shoah (ses parents en ont été rescapés). Le livre est plein de références musicales, il redonne vie à une époque où la musique a servi d'exutoire et de quête de soi pour toute une génération. Il y a de l'humour, de l'émotion, et plein d'énergie. A écouter avec une bande son de Mick Jagger ou de Jimi Hendrix.

Voici la présentation  de "Lola Bensky"  par son éditeur :

"Le nouveau roman de Lily Brett, très autobiographique, raconte l’histoire captivante et drôle d’une jeune journaliste de rock un peu naïve qui, lorsqu’elle n’interviewe pas Mick Jagger ou Jimi Hendrix, pense au prochain régime alimentaire qu’elle va suivre.C’est un émouvant hommage à tous ces génies du rock des années 60 et 70 qui ont marqué la mémoire collective de sonorités indélébiles.Mais c’est surtout un destin : celui d’une femme, fille de rescapés de la Shoah, qui se bat contre ses fantômes avec humour, tendresse et générosité."
Lily Brett : une vie tournée  vers l'écriture et la musique
Lily Brett est née en Allemagne en 1946 dans un camp de personnes déplacées. Ses parents  étaient rescapés d’Auschwitz. En 1948, sa famille émigre en Australie, à Melbourne, puis elle devient à dix-neuf ans journaliste pour un magazine de rock australien. Elle interviewera des dizaines de musiciens, y compris ceux qui deviendront des légendes du rock, comme Jimi Hendrix, Mick Jagger, Janis Joplin, Brian Jones… Romancière et poète, elle vit aujourd'hui à New York. Elle est l’auteure de six romans. "Lola Bensky" est le premier traduit en français.

>>Cliquer sur ce lien pour voir Lily Brett parler de son livre dans une vidéo 

Frédéric Pajak et les rives de l'incertitude

 

Frédéric Pajak reçoit quant à lui le prix Médicis Essai pour "Manifeste incertain 3"  (Noir sur blanc) .

Un ouvrage magistral aussi érudit qu'esthétique

Un ouvrage magistral et illustré par des gravures saisissantes, qui revient sur les derniers mois de la vie de Walter Benjamin, pris dans la tourmente de la Seconde guerre mondiale, en résonance avec le destin d'Ezra Pound, exilé en Italie. Un livre érudit, porté par un souffle littéraire qui croise celui de l'Histoire. Frédéric Pajak fait rentrer le lecteur dans son monde tout en évoquant celui des autres.

La présentation de "Manifeste incertain 3" par son éditeur

"C’est l’époque de la « drôle de guerre ». L’écrivain et philosophe Walter Benjamin vit à Paris depuis plusieurs années. Mais en 1939, comme tous les ressortissants allemands, il est interné dans un camp de « travailleurs volontaires » à Nevers. Libéré après deux mois et demi grâce à l’intervention de plusieurs amis, il regagne Paris jusqu’à l’arrivée des troupes de la Wehrmacht. Il s’enfuit, et commence pour lui une errance dans le Midi, d’abord à Lourdes, puis à Marseille, d’où il tente en vain de s’embarquer pour les États-Unis. Son périple se poursuit dans les Pyrénées, jusqu’au poste-frontière espagnol de Port-Bou où, menacé d’être livré à la Gestapo, il se donne la mort.

Ce récit s’entrecroise avec une évocation du poète américain Ezra Pound, exilé à Rapallo, au nord de l’Italie fasciste, dont il partage aveuglément les opinions. À Rome, le poète rencontre Mussolini dans le but de se mettre à son service, mais celui-ci décline la proposition, convaincu d’avoir affaire à un esprit dérangé. Arrêté en 1944 par les Américains, condamné pour trahison, il est enfermé à Pise dans une cage en plein air, avant d’être interné durant treize ans dans son pays. À travers ces deux figures antagoniques se dessine une époque, petites histoires dans la grande Histoire, qui nous parle à demi-mots du temps présent, de ses idéologies, de ses angoisses, de ses espoirs."

Frédéric Pajak, écrivain et dessinateur

Frédéric Pajak est né en 1955 dans les Hauts-de-Seine. Il a publié une quinzaine d’ouvrages, souvent écrits et dessinés : Le chagrin d’amour  ; Humour — une biographie de James Joyce —  ;Nietzsche et son père, nervosité générale, Mélancolie, aux PUF ; La guerre sexuelle, J’entends des voix et Autoportrait, chez Gallimard. Il est l’éditeur des Cahiers dessinés. L’étrange beauté du monde et En souvenir du monde, réalisés avec Lea Lund, après la nouvelle édition de L’Immense Solitude et les deux premiers volumes du Manifeste incertain (Avec Walter Benjamin, rêveur abîmé dans le paysage et Avec Nadja, André Breton, Walter Benjamin sous le ciel de Paris), sont édités par les Editions Noir sur Blanc.


Pour mémoire : les derniers sélectionnés de l'édition 2014 du Prix Médicis

Rappelons la liste des derniers sélectionnés  avant le vote final des jurés.

Littérature française

-Véronique Bizot, Ame qui vive (Actes Sud)
-Claudie Hunzinger, La langue des oiseaux (Grasset)
-Hedwige Jeanmart, Blanès (Gallimard)
-Frank Maubert, Visible la nuit (Fayard)
-Laurent Mauvignier, Autour du monde (Minuit)
-Eric Reinhardt, L’amour et les forêts (Gallimard)
-Antoine Volodine, Terminus radieux (Seuil)
-Valérie Zenatti, Jacob Jacob (L’Olivier)

 Littérature étrangère

-Margaret Atwood, MaddAddam (Robert Laffont), traduit de l’anglais (Canada) par Patrick Dusoulier.

 -Lily Brett, Lola Bensky (La Grande Ourse), traduit de l’anglais (Australie) par Bernard Cohen.

 -Anthony Marra, Une constellation de phénomènes vitaux (J.C. Lattès), traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Dominique Defert.

 -Antonio Moresco, La petite lumière (Verdier), traduit de l’italien par Laurent Lombard-

 -James Salter, Et rien d’autre (L’Olivier), traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Marc Amfreville.

 -Taiye Selasi, Le ravissement des innocents (Gallimard), traduit de l’anglais (Royaume Uni) par Sylvie Schneiter.

 -Evie Wyld, Tous les oiseaux du ciel (Actes Sud), traduit de l’anglais (Australie) par Mireille Vignol.

Essais

-Robert Darnton, L’affaire des 14. Poésie, police et réseaux de communication à Paris au 18ème siècle (Gallimard –NRF Essais)

 -Stephen Greenblatt, Will le magnifique (Flammarion).

 -Jean-Yves Jouannais, Les barrages de sable (Grasset)

 -Éric Laurrent, Berceau (Minuit)

 -Linda Lê, Par ailleurs (exils) (Christian Bourgois)

 -Monique Levi-Strauss, Une enfance dans la gueule du loup (Seuil)

 -Frédéric Pajak, Manifeste incertain 3 (Noir sur blanc)

 -Elisabeth Roudinesco, Sigmund Freud en son temps et dans le nôtre (Seuil)

 -Eliane Viennot, Non, le masculin ne l’emporte pas sur le féminin (Editions IXe)

>>Voir le site officiel du prix Médicis

 

En savoir plus

À lire aussi

 

//

4
 
Articles associés
Prix Nobel

Les mémoires obscures de Patrick Modiano

Patrick Modiano vient d'être choisi par l'Académie Nobel pour le Nobel de la littérature. Une consécration que l'écrivain de la mémoire des ombres n'attendait pas. Emblématique de son...
"Pas pleurer"

Prix Goncourt : Lydie Salvayre couronnée

Le jury du très prestigieux prix Goncourt  a choisi de décerner son prix à Lydie Salvayre pour son livre "Pas pleurer" (Seuil). 
«Bain de lune»

Prix Femina : Yanick Lahens lauréate

C'est Yanick Lahens qui a remporté le prix Femina 2014 avec son roman Bain de lune (Sabine Wespieser). Les deux autres lauréats sont Paul Veyne pour Et dans l'éternité je...

Adrien Bosc, lauréat de l'Académie française

Adrien Bosc est la révélation de la rentrée littéraire. Avec son...
"Terminus radieux"

Antoine Volodine reçoit le prix Médicis

Les jurés du prix Médicis ont choisi de primer Antoine Volodine pour "Terminus radieux" (Seuil). L'australienne Lily Brett (La Grande Ourse) remporte aussi le prix dans la catégorie...
"Charlotte"

Prix Renaudot : David Foenkinos lauréat

Le jury du prix Renaudot a finalement choisi de décerner son prix à David Foenkinos, pour son livre "Charlotte" (Gallimard). Christian Authier est aussi primé dans la catégorie Essais pour...
"Sigmund Freud"

Prix Décembre: Elisabeth Roudinesco lauréate

Elisabeth Roudinesco obtient le Prix Décembre 2014 avec "Sigmund Freud en son temps et dans le nôtre" (Seuil), succèdant ainsi à Maël Renouard, lauréat 2013. Elle a été...
"L'aménagement du territoire"

Aurélien Bellanger remporte le Prix de Flore

Aurélien Bellanger s'était déjà fait remarquer avec "Théorie de l'information" (Gallimard). Il remporte le prix de Flore 2014 pour "L'aménagement du territoire" (Gallimard).>Découvrez aussi...

Mathias Menegoz reçoit le Prix Interallié 2014

Le Prix Interallié 2014  récompense Mathias Menegoz pour son premier roman intitulé...

En ce moment

"La première fois", thème du nouveau concours de nouvelles lancé par MonBestSeller

Le site des auteurs indépendants et riches de nombreux talents, Mon Best Seller, lance un nouveau cocours de nouvelles sur le thème de

Olivier Norek lauréat 2019 du Prix Relay des Voyageurs Lecteurs avec "Surface"

Le 42ème Prix Relay des Voyageurs Lecteurs a été décerné à Olivier Norek, pour son livre Surface aux éditions Michel Lafon.

"Ne reste pas à ta place", un livre inspirant de Rockaya Diallo

Après une belle bibliographie, la militante Rokhaya Diallo frappe fort avec son nouveau livre sorti le 27 mars dernier aux éditions Marabout.

"L'archipel français",de Jérôme Fourquet reçoit le Prix du livre Politique 2019

Le samedi 30 mars 2019, Jérôme Fourquet, directeur département de l'opinion de l'Ifop et politologue a reçu le prestigieux Prix du l

Le TOP des articles

& aussi