"La panthère des neiges"

Sylvain Tesson, lauréat du prix Renaudot 2019

Voyageur en quête d'éternité dans le mouvement autant que dans l'immobilité, Sylvain Tesson est devenu incontournable. Le jury du Renaudot qui n'a pas réussi à trouver un consensus au sein de ses finalistes a décidé de couronner l'auteur de La panthère des neiges (Gallimard) à la dernière minute, alors qu'il n'avait pas été sélectionné dans la sélection initiale. Un choix qui nous réjouit, car à Viabooks nous sommes fans de la première heure de cet écrivain du temps long.

Sylvain Tesson n'est jamais là où on pense le trouver. Et ironie de la vie, cet adepte du voyage au long cours , de l'école buissonnière et du sourire au coin de la bouche est en train de devenir l'une des valeurs sûres de l'édition française. Déjà bardé de prix -Goncourt de la nouvelle en 2009, Médicis essai en 2011, prix des Hussards en 2015- le voici sacré lauréat du Renaudot 2019 pour La panthère des neiges (Gallimard), choisi à la dernière minute comme un outsider surgissant de son igloo. 

Le voyage, l'espace et l'appel de la nature

Chaque livre de Sylvain Tesson est un voyage. Pas seulement dans l'espace, mais aussi un parcours intérieur et une pensée sur le temps et la modernité.  De plus en plus philosophe, de moins en moins explorateur, Sylvain Tesson a appris depuis Dans les forêts de Sibérie et surtout depuis son accident, les vertus d'une pensée qui le mène plus loin encore que ses pas. Son Sur les chemins noirs avait sonné comme une rédemption, un nouveau tempo. Même le style se faisait plus concentré, plus incarné. Avec La panthère des neiges, il s'adonne à l'attente, au souffle d'une nature, si vaste, indomptable et amie à la fois, si près, si loin, devenant sa plus fidèle compagne.  Sylvain Tesson sans l'avoir voulu est devenu le chantre d'une écologie du respect et un critique du progrès illusoire.

Une panthère invisible pour mieux redécouvrir le visible

Les livres de Sylvain Tesson font du bien. Il ne s'agit pas d'une mode. Mais bien d'un engagement.  Sylvain Tesson partage l'oxygène de ses promenades. Il nous amène à nous émerveiller de la beauté des paysages qu'il contemple et de la compagnie des animaux qui le réjouit. Grâce à lui, nous ouvrons plus grand nos yeux, nos sens et même un peu notre âme.  Car Sylvain Tesson n'est pas seulement "guide" du monde, il est aussi passeur. Il donne à voir ce que nous ne savons plus regarder. Le sauvage derrière la route, l'intime derrière l'immensité, le feu sous la glace.

L'éternité et la lenteur

Dans sa quête d'une panthère des neiges qui doit être photographiée par son ami Vincent Munier, Sylvain Tesson raconte le silence, l'attente, l'infini. Que recherche-t-il dans cete aventure ? : "Je suis là pour l’apparition, et je pense que j’ai éprouvé très rapidement, en attendant la panthère, un sentiment qui relevait du sacré. Ce n’est ni de la pensée magique, ni du chamanisme de bistro, c’est simplement que j’étais très peu habitué à vivre dans les tensions de l’attente et de la patience. J’ai découvert les vertus de la patience, j’ai réalisé qu’entre l’espérance que quelque chose arrive et le moment où cela arrive, il y a un intervalle qui se remplit de pensées insoupçonnées, qui ne viennent jamais lorsqu’on n’attend pas."

C'est peut-être le livre le plus "spirituel " de Sylvain Tesson, comme un appel à aller plus haut, plus juste. Car que signifie "plus loin" quand on a déjà fait plusieurs fois le tour du monde ? S'arrêter, s'immerger dans la profondeur des sensations. L'enfant terrible Sylvain Tesson est en train de devenir un sage qui sait trouver les morceaux d'éternité dans un monde confondu par la vitesse et la vanité.

>Sylvain Tesson, La panthère des neiges, Gallimard, 176 p

 

En savoir plus

Sylvain Tesson et le photographe Vicent Munier parlent du livre La panthère des neiges sur France Inter.

À lire aussi

5
 

En ce moment

Emma Becker, lauréate du prix France Culture-Télérama pour son roman "La maison'"

Les jurés étudiants ont élu Emma Becker pour son roman La Maison (Flammarion) comme lauréate du Prix du Roman des Etud

Premiers Trophées de l'édition : place à l'audace !

Livres Hebdo a décerné ses premiers Trophées de l'édition ce mardi 10 décembre au Théâtre de l'Odéon en présence de 800 personnes qui

Bernard Pivot quitte la présidence de l'Académie Goncourt

Président de l'Académie Goncourt depuis 2014, Bernard Pivot a annoncé qu'il se retirait de ses fonctions à partir du 31 décembre.

20e prix SNCF du Polar : la saison 2019 est lancée !

Le Prix SNCF du Polar a dévoilé les sélections de sa 20e édition.

Le TOP des articles

& aussi