Pleins feux

Tiffany Tavernier décolle avec «Roissy»

Tiffany Tavernier évoque dans Roissy (Sabine Wespieser) le destin d’une « migrante » bloquée dans un aéroport. Un livre sur un drôle d’enfermement qui fait planer le lecteur. Sélectionné sur les première., deuxième et troisième liste du prix Femina, ce livre est une des plus belles lectures de cet automne.

C’est une histoire en suspension. Au sein d’un aéroport, le récit d’une vie en transit. Au milieu des êtres de passage, une femme ne décolle jamais et vit dans ce lieu sans frontières, sans identité.

Exilée dans un aéroport

C’est cette vie singulière qui est racontée par Tiffany Tavernier dans Roissy. Un livre qui nous fait pénétrer dans ce « hors-monde », jusqu’au vertige. Nous suivons les pérégrinations en boucle d'une femme en non-partance. Nous nous attachons à elle. Nous épousons sa résistance au quotidien, ses petites victoires et ses rêves enfuis. Nous découvrons une autre réalité qui se cache derrière l’apparence  des voyageurs, entre les parfumeries en Duty free, les échoppes à sandwichs, les couloirs roulants...

Ainsi commente l'éditeur : "Sans cesse en mouvement, tirant derrière elle sa valise, la narratrice de ce roman va d’un terminal à l’autre, engage des conversations, s’invente des vies, éternelle voyageuse qui pourtant ne montera jamais dans un de ces avions dont le spectacle l’apaise.
Arrivée à Roissy sans mémoire ni passé, elle y est devenue une « indécelable » – une sans domicile fixe déguisée en passagère –, qui a trouvé refuge dans ce non lieu les englobant tous. S’attachant aux êtres croisés dans cet univers fascinant, où personnels navigants ou au sol côtoient clandestins et laissés-pour-compte, instituant habitudes et rituels comme autant de remparts aux bribes de souvenirs qui l’assaillent et l’épouvantent, la femme sans nom fait corps avec l’immense aérogare."

La résilience des êtres sans repos

La femme sans nom va croiser le destin d'un homme qui vient à Roissy attendre tous les jours une passagère disparue. Entre celle qui n'attend plus rien et celui qui attend "au-delà du doute raisonnable", entre le mur du réel et le mirage du déni, une rencontre prend corps. La fragile résilience des êtres sans repos. 
A l’heure de la mondialisation et des grandes migrations, ce livre parle des identités multiples, des destins qui se croisent sans jamais se voir, des frontières qui créent des îlots artificiels, sans début ni fin. Tels des hollandais volants, bloqués au sol, ils sont nombreux comme cette héroïne à avoir tout quitté, sans espoir de retour et sans destination d’arrivée. Au milieu, il y a des femmes et des hommes qui trouvent un port d’attache provisoire dans d’improbables lieux de transit comme les aéroports, les gares ou les bords de route.

Du fait divers au mirage de papier

Tiffany Tavernier a eu l’idée de son livre, en ayant découvert un fait divers sur une personne sans papiers ayant vécu plusieurs années au sein d’un aéroport britannique. Elle a construit son récit comme un film avec travellings, zooms et dialogues. La caméra de papier circule entre l’immense et l’intime, l’indifférence et les sentiments. Tiffany Tavernier décrit la vie avec une énergie qui danse au fil des pages dans un texte émouvant écrit avec la légèreté qui sied aux sujets graves. On ne peut que prendre de l'altitude et se laisser entraîner loin des turbulences du monde. Grâce à Roissy, nous ne traverserons plus jamais un aéroport de la même manière.

>Tiffany Tavernier, Roissy (Sabine Wespieser)

En savoir plus

>Découvrez Tiffany Tavernier parler de son livre : 

Réalisation Mollat

5
 

En ce moment

Philippe Lançon, lauréat du prix Femina 2018 pour "Le Lambeau"

Le prix Femina a été attribué au livre Le Lambeau de Philippe Lançon (Gallimard), lundi 5 novembre.

Dernière sélection pour le prix Renaudot

Le jury du prix Renaudot a annoncé, mercredi 31 octobre, ses finalistes pour 2018.

4 livres dans la dernière sélection du prix Goncourt 2018

Les membres de l'académie Goncourt ont dévoilé, mardi 30 octobre, leur troisième et dernière sélection, avant le verdict qui sera donné l

Camille Pascal, lauréat du Grand Prix du roman de l'Académie Française pour "L'Été des quatre rois"

L’Académie française, dans sa séance du jeudi 25 octobre 2018, a décerné son Grand Prix du roman, d’un montant de 10 000 euros, à 

Le TOP des articles

& aussi