La 35ième édition de la foire du livre de Brive : le rendez-vous incontournable des écrivains

La foire du livre de Brive revient pour la 35iéme édition du 4 au 6 novembre 2016. Comme chaque année le programme est dense et prestigieux. De nombreux auteurs étrangers et français seront au rendez-vous et accueillis par Daniel Pennac, président de la foire du livre de Brive 2016. Vous pourrez assistez à de nombreux événements autour de la littérature et la remise de prix littéraires.

Daniel Pennac, président de la foire du livre de Brive

Après Danièle Sallenave, Jean Teulé, Alain Mabanckou, Érik Orsenna, Laure Adler ou Frédéric Beigbeder, c’est un esprit libre qui marque cette nouvelle édition du rendez-vous briviste. Daniel Pennac s’est impliqué́ dans la programmation de la manifestation et a su insuffler sa « patte » comme le proposent chaque année les organisateurs de la Foire du livre de Brive à leur président.

Au programme

La foire de livre de Brive est marquée chaque année par une diversité et un programme riche. Les événements proposés seront au goût des amateurs de littérature.

Événements

> Hommage à André Malraux, vendredi 4 novembre, 20h30 :

À l’occasion du 40e anniversaire de la mort d’André Malraux et a n de rappeler son engagement dans la Résistance corrézienne, la Foire du livre de Brive propose un hommage en deux temps. À 20h30, une table ronde évoquera André Malraux, à travers les interventions de Jacques Godfrain, ancien ministre et président de la Fondation Charles de Gaulle, d’Alain Malraux, neveu de l’écrivain, et auteur de L’homme qui osa (Écriture), de Jean-Claude Perrier qui vient de publier André Malraux et la reine de Saba (Éditions du Cerf) et de François David, président de l’association Les Malraux et la Corrèze, à l’initiative du projet. Vous pourrez ensuite assister à une représentation de la pièce de Lionel Courtot, Le Crépuscule, adaptée de l’essai d’André Malraux Les chênes qu’on abat (Gallimard, 1971) avec Philippe Girard dans le rôle du général de Gaulle et John Arnold dans le rôle d’André Malraux.

> Une vie, une œuvre: René de Obaldia, samedi 5 novembre, 12h:

Dramaturge, romancier et poète français, René de Obaldia est né le 22 octobre 1918 à Hong Kong. « Inventeur du langage », il écrit des textes qui sont presque tous empreints d’humour fantastique, de fantaisie et d’imagination. Lauréat du Prix de la langue française en 1996, il a été reçu à l’Académie française en juin 2000 au fauteuil de Julien Green. Largement récompensée, son œuvre, théâtrale, romanesque et poétique est traduite et jouée dans le monde entier.

> Daniel Pennac lit Giono,Bobin et Lavlavetine, Samedi 5 novembre, 20h30:

Daniel Pennac a toujours aimé lire en public. On l’a vu sur de nombreuses scènes de France lire son Journal d’un corps et encore récemment il faisait découvrir les Lettres d’exil de Victor Hugo à Grignan. Pour la Foire du livre, c’est vers Jean Giono que s’est tourné sa préférence. L’auteur du Hussard sur le toit et de L’homme qui plantait des arbres est un écrivain que Daniel Pennac aime et admire. À tout moment, il a plaisir à se replonger dans ses romans et textes. En ouverture de sa lecture des Récits de la demi-brigade de Giono parus en 1972 chez Gallimard, Daniel Pennac a souhaité́ présenter deux courts textes : le préambule d’Une petite robe de fête de Christian Bobin (Gallimard) et Écriverons et liserons de l’écrivain et éditeur Jean-Marie Laclavetine que Daniel Pennac a également convié à Brive pour une rencontre.

 

Nouveauté; les grandes leçons

> Littérature : Alain Mabanckou, Samedi 5 novembre, 11h:

Le monde est mon langage, le dernier ouvrage d’Alain Mabanckou, est le tour du monde de la pensée et des émotions telles que la langue française les véhicule, par les gens les plus divers, célèbres ou inconnus, adolescents ou vieillards. Alain Mabanckou les a rencontrés et les raconte en une suite de portraits. Le Clézio, un inconnu de La Nouvelle-Orléans, Sony Labou Tansi et bien d’autres encore. Ils ont ces mots en partage et ils les partagent. Né au Congo, partageant sa vie entre Paris et Los Angeles, Alain Mabanckou est l’auteur de Mémoire de porc-épic, prix Renaudot, et de nombreux autres romans à succès, comme Petit piment (Seuil).

> Sciences humaines: Ivan Jablonka, samedi 5 novembre, 17h:

En janvier 2011, Laëtitia Perrais a été enlevée avant d’être poignardée et étranglée. Elle avait dix-huit ans. Ce fait divers s’est transformé en affaire d’État. Ivan Jablonka l’a étudié comme un objet d’histoire, et la vie de Laëtitia comme un fait social. Car, dès sa plus jeune enfance, Laëtitia a été maltraitée, accoutumée à vivre dans la peur. Ce parcours de violences éclaire à la fois sa fin tragique et notre société tout entière, un monde où les femmes se font harceler, violer, tuer.

Ancien élève de l’École normale supérieure, Ivan Jablonka est professeur d’histoire, rédacteur en chef et codirecteur de la collection « La République des Idées » au Seuil. Laëtitia a reçu le prix littéraire du quotidien Le Monde 2016.

> Histoire: Emmanuel de Waresquiel, Dimanche 6 novembre, 10h:

Il a fallu à la Révolution trois jours et deux nuits, du 14 au 16 octobre 1793, pour juger et exécuter Marie-Antoinette. Ce face-à-face dramatique entre l’ancienne reine de France et ses juges dans la salle de la Liberté du Tribunal révolutionnaire de Paris tient tout à la fois du huis clos, du dialogue de sourds et de l’épreuve de force. C’est bien sûr le procès d’une reine, c’est aussi celui d’une étrangère, d’une femme et d’une mère.

Ancien élève de l’École normale supérieure, Emmanuel de Waresquiel est l’un des plus importants historiens du XIXe siècle, et l’auteur, entre autres, d’un ouvrage primé à six reprises : Fouché, Les silences de la pieuvre.

> Éducation et savoir: Abdennour Bidar, samedi 5 novembre, 14h:

Dans une France multiculturelle où la transmission des valeurs républicaines faiblit, Abdennour Bidar redé nit l’enseignement moral en s’appuyant sur des grands thèmes tels que la culture de la sensibilité et du jugement ainsi que la culture du droit et de l’engagement. Il s’intéresse aux valeurs qui nous réunissent et nous séparent a n de répondre à de grandes interrogations sur la condition humaine. Chargé de mission sur la pédagogie de la laïcité au Ministère de l’Éducation Nationale, Abdennour Bidar a précédemment publié L’islam sans soumission et Plaidoyer pour la Fraternité.

> Philosophie: Roger-Pol Droit, dimanche 6 novembre, 15h30:

De quoi s’agit-il ? De tomber sans tomber, de recommencer et ainsi de suite. Cela s’appelle marcher. Se déplacer en équilibre, sur terre. Mais aussi dans les mots et dans la pensée. Une randonnée littéraire autant qu’une méditation, limpide et profonde, sur ce que marcher signi e.

Roger-Pol Droit est un philosophe français, journaliste, chercheur au CNRS, enseignant et écrivain. Il est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages de philosophie et d’histoire des idées, dont 101 expériences de philosophie quotidienne (prix de l’essai France Télévisions).

> Cinéma: Jean-Pierre Mocky, dimanche 6 novembre, 16h:

Dans une autobiographie unique en son genre, Jean-Pierre Mocky dévoile aux lecteurs un nouveau visage, celui d’un homme étonnamment altruiste et sensible. Bien que con ant et provocateur devant la caméra, il révèle aujourd’hui toutes ses déceptions et désillusions dans un ouvrage surprenant d’honnêteté.

Réalisateur, scénariste, acteur et producteur de cinéma, Jean-Pierre Mocky compte plus de soixante long métrages et quarante épisodes de télé lms réalisés à son actif. Après Je vais me faire encore des amis, l’incontournable Jean-Pierre Mocky revient avec un nouvel opus où délicatesse et humour se mêlent avec brio.

Rentrée littéraire; littérature étrangères

> Elizabeth George, Samedi 5 novembre, 14h30:

Qu’est-ce que Lily a bien pu découvrir dans le journal intime de son ancé William Goldacre pour que celui-ci se précipite du haut d’une falaise du Dorset ? Quelque temps plus tard, sa mère, Caroline Goldacre, se retrouve mêlée à une sombre affaire : la mort suspecte de Clare Abbott, l’auteur féministe dont elle était l’assistante. Le sergent Barbara Havers est déterminée à faire éclater la vérité. D’une main de maître, Elizabeth George tire les celles d’une énigme troublante où la tragédie côtoie le crime.

Auteure américaine, Elizabeth George est renommée pour ses romans policiers dans la pure tradition britannique. Elle a reçu le grand prix de littérature policière pour Enquête dans le brouillard.

> Jim Fergus, dimanche 6 novembre, 11h30:

1875. Dans le but de favoriser l’intégration, un chef cheyenne propose au président Grant d’échanger mille chevaux contre mille femmes blanches. La tribu ne tarde pas à être exterminée par l’armée américaine, et quelques femmes blanches seule- ment échappent à ce massacre. Parmi elles, deux sœurs, traumatisées par le comportement sangui- naire de l’armée, refusent de rejoindre la « civilisa- tion ». Elles vont prendre le parti du peuple indien et se lancer, avec quelques prisonnières dans une lutte désespérée pour leur survie.

Jim Fergus est un écrivain et journaliste fran- co-américain. Son premier roman, Mille femmes blanches, s’est écoulé à près de 400 000 exem- plaires en France. Après plusieurs autres succès littéraires, la suite, La Vengeance des mères, paru à la rentrée 2016.

> Jonathan Coe, samedi 5 novembre, 16h:

Rachel et son amie Alison sont très intriguées par la maison du 11, Needless Alley, et par sa propriétaire qu’elles surnomment la Folle à l’Oiseau. D’autant plus lorsqu’elles aperçoivent une étrange silhouette à travers la fenêtre. La mère d’Alison s’obstine quant à elle à vouloir percer dans la chanson. Elle trouve refuge dans le bus numéro 11, pour pro ter de son chauffage en attendant le succès. Quelques années plus tard, Rachel travaille pour la richissime famille Gunn, qui fait bâtir 11 étages supplémentaires à sa demeure.

Autour du chiffre 11, Jonathan Coe tisse une satire sociale et politique aussi acerbe que drôle. Professeur de littérature en Angleterre, il a notamment reçu le prix Médicis étranger pour La Maison du sommeil.

Les prix littéraires

> Philippe Forest, Prix de la langue française:

Créé en 1986 par la Ville de Brive, le Prix de la langue française récompense une personnalité du monde littéraire, artistique ou scienti que dont l’œuvre a contribué de façon importante à illustrer la qualité et la beauté de la langue française. Son prestigieux jury, présidé cette année par Laure Adler, est composé d’Académiciens français, d’Acadé- miciens Goncourt, d’écrivains et de journalistes : Tahar Ben Jelloun, Domi- nique Bona, Hélène Carrère d’Encausse, Paule Constant, Franz-Olivier Giesbert, Paula Jacques, Alain Mabanckou, Jean- Noël Pancrazi, Bernard Pivot, Patrick Rambaud, Jean-Christophe Ru n et Danièle Sallenave. Doté par la Ville de Brive de 10.000 euros, il récompense cette année l’écrivain et essayiste Philippe Forest.

> Grand prix de poésie de l'Académie Mallarmé:

L’Académie Mallarmé a été fondée en 1937. Le Grand prix de poésie, l’un des plus prestigieux prix de poésie en France, récompense, pour l’ensemble de son œuvre, un poète francophone dont un recueil a été publié dans l’année. Il est doté par la Ville de Brive de 1 900 euros et d’une résidence d’écriture à Brive nancée à hauteur du même montant. Neige suivi de Vivante étoile publié aux éditions de L’herbe qui tremble permet à son auteur, Gérard Bayo, de remporter le prix Mallarmé 2016.

> Prix des lecteurs de la ville de Brive - Suez​:

Organisé par la médiathèque de Brive en partenariat avec Suez qui offre la dotation de 1 500 euros, le prix des lecteurs de la Ville de Brive - Suez récompense chaque année depuis 2006 un roman français de la saison littéraire. Après plusieurs réunions pour débattre et échanger sur les romans sélectionnés, le jury a choisi de distinguer Franck Bouysse pour Plateau (La manufacture de livres).

 

Expositions

> La farce cachée de la lune

Conçue en deux volets, indépendants mais complémentaires, cette exposition est présentée à la fois au Garage et à la chapelle Saint-Libéral.

Suivant un accrochage original, faisant des conventions scénographiques habituelles, elle propose de découvrir les créations artistiques de Wozniak et celles d’autres dessinateurs de presse (Cabu, Cardon, Kerleroux, Gde Adelina, Makina) regroupés au sein du collectif Scorbut, ainsi que les sculptures de Christian Cébé et de Leo Amery, véritables réinterprétations artistiques en trois dimensions d’éléments dessinés par Wozniak.

Si l’approche se veut ludique, conduisant à regarder l’exposition sous des angles inédits au sein d’une atmosphère joyeusement colorée, plusieurs séries d’œuvres amènent aussi à s’interroger sur les problèmes écologiques et sociaux actuels.

> Détective rollmops

Cette exposition présente plusieurs planches de l’ouvrage de Renaud Farace et Olivier Philipponneau dans leur format original ainsi que les étapes de création du livre, du scénario aux recherches graphiques, en passant par les story- boards, le matériel...

Vous l'aurez compris la Foire du Livre de Brive est le rendez-vous incontournable des écrivains et des passionnés de littérature.

0
 

En ce moment

Ali Zamir reçoit le Prix roman France Télévisions pour "Dérangé que je suis"

Ali Zamir s'est vu remettre ce mercredi le prix France Télévisions 2019 pour son roman Dérangé que je suis aux éditions Le Trip

La lecture des enfants

La 7e édition des Petits champions de la lecture se poursuit, et les finales départementales approchent !

Amazon compte ouvrir de nouvelles librairies

Amazon, leader n°1 du e-commerce souhaite accroître les points de ventes « Amazon books ».

Le TOP des articles

& aussi