Prix littéraire

Valérie Manteau, lauréate du Renaudot 2018 pour «Le Sillon»

Elle est l'outsider qui est réapparue après avoir disparu des listes du prix : Valérie Manteau est la lauréate 2018 du prix Renaudot pour son livre Le sillon (Le Tripode), un texte qui pose un regard poétique et engagé sur l'Istambul d'aujourd'hui. Une belle surprise.

Le jury du prix Renaudot a surpris tout le monde littéraire en récompensant  Valérie Manteau pour Le sillon qui avait été écarté des dernières listes et qui est édité par une jeune maison d'éditionLe Tripode, peu coutumière des grands prix. L'écrivaine ayant été choisie au 6e tour, on imagine que ce choix a été celui du "pas de côté". 

Le sillon, un livre comme un long cri d'amour et de peur dans l'Istamboul d'aujourd'hui

Un livre qui raconte le voyage d'une femme partie rejoindre son amoureux à Isatambul. Elle découvre un monde de tension et de violence qui l'entraîne dans une réflexion politique, engagée et poétique dans la capitale turque contemporaine. C'est un texte engagé, qui interroge. Ce récit est après Calme et tranquille (Le Tripode, 2016), le deuxième roman  de Valérie Manteau. Il se lit d'une seule traite, comme un long cri d'amour et de peur. Le style ose la métaphore, nous entraîne dans une sorte de danse infernale avec la ville.
« Je rêve de chats qui tombent des rambardes, d’adolescents aux yeux brillants qui surgissent au coin de la rue et tirent en pleine tête, de glissements de terrain emportant tout Cihangir dans le Bosphore, de ballerines funambules aux pieds cisaillés, je rêve que je marche sur les tuiles des toits d’Istanbul et qu’elles glissent et se décrochent. Mais toujours ta main me rattrape, juste au moment où je me réveille en plein vertige, les poings fermés, agrippée aux draps ; même si de plus en plus souvent au réveil tu n’es plus là. »
 

Avec toutes mes sympathies d'Olivia de Lamberterie reçoit le Renaudot Essai

Avec toutes mes sympathies d'Olivia de Lamberterie (Stock) reçoit le Renaudot Essai. Un livre dans lequel l'auteur évoque le suicide de son frère cadet, Alexandre, dit Alex , qui a mis fin à ses jours à 46 ans, le 14 octobre 2015 à Montréal. L'auteur déroule le fil d'une vie, dans laquelle la joie porte souvent le deuil de la mélancolie.
 "Les mots des autres m’ont nourrie, portée, infusé leur énergie et leurs émotions. Jusqu’à la mort de mon frère, le 14 octobre 2015 à Montréal, je ne voyais pas la nécessité d’écrire. Le suicide d’Alex m’a transpercée de chagrin, m’a mise aussi dans une colère folle. Parce qu’un suicide, c’est la double peine, la violence de la disparition génère un silence gêné qui prend toute la place, empêchant même de se souvenir des jours heureux.
Moi, je ne voulais pas me taire.
Alex était un être flamboyant, il a eu une existence belle, pleine, passionnante, aimante et aimée. Il s’est battu contre la mélancolie, elle a gagné. Raconter son courage, dire le bonheur que j’ai eu de l’avoir comme frère, m’a semblé vital. Je ne voulais ni faire mon deuil ni céder à la désolation. Je désirais inventer une manière joyeuse d’être triste.
Les morts peuvent nous rendre plus libres, plus vivants.
"

Un récit bouleversant, bien sûr, qui parle beaucoup et surtout de vie, avant que de parler de mort.

Salim Bachi reçoit le Renaudot Poche et Philippe Lançon, le prix spécial du jury


Le Prix Renaudot poche a été décerné à Salim Bachi, pour son roman Dieu, Allah, moi et les autres (Folio).

Le jury du prix Renaudot a par ailleurs voulu  décerner un Prix spécial au roman de Philippe Lançon, Le Lambeau (Gallimard), auquel manifestement le jury aurait aimé donner leur prix principal, mais qui s''st résolu à lui donner ce "pris spécial", car le romancier venait de recevoir le prix Fémina.

À lire aussi

Lire un extrait de Le sillon:

4
 

En ce moment

Troisième édition de la Nuit de la Lecture : top départ le samedi 19 janvier 2019

Après le succès des deux premières éditions, la troisième édition de la Nuit de la Lecture se déroulera samedi 19 janvier 2019.

Adaptation des romans cultes de Roald Dahl bientôt sur Netflix

La star de la littérature jeunesse Roald Dahl, auteur des livres cultes comme Charlie et la Chocolaterie (Gallimard, 1

David Diop lauréat du Goncourt des lycéens 2018 pour "Frère d'âme"

David Diop a reçu  le prix Goncourt des lycéens 2018 coorganisé par la Fnac et le ministère de l’Education nationale des lycéens pour 

Philippe Lançon, lauréat du prix Femina 2018 pour "Le Lambeau"

Le prix Femina a été attribué au livre Le Lambeau de Philippe Lançon (Gallimard), lundi 5 novembre.

Le TOP des articles

& aussi