Festival

3 favoris pour présider le prochain festival de la BD d'Angoulême

Qui succédera à l’américain Richard Corben ? Trois noms, dont une dessinatrice en lice pour présider le 47e festival de la BD l’année prochaine. Trois profils différents mais emblématiques dans le monde de la BD. Le résultat sera connu le 23 janvier au soir, à l'occasion de l'ouverture officielle de la 46e édition du Festival international de la BD d'Angoulême. 

Légende Photo: Un des temps forts du festival: l'exposition conscaré au lauréat du Prix René Goscinny en 2018, Jean Harambat. Un auteur d’une œuvre où se mêlent la littérature, l’intime et le goût de l’aventure. 

Qui succédera à l’américain Richard Corben ? Trois noms, dont une dessinatrice en lice pour présider le 47e festival de la BD l’année prochaine. Trois profils différents mais emblématiques dans le monde de la BD. Le résultat sera connu le 23 janvier au soir, à l'occasion de l'ouverture officielle de la 46e édition du Festival international de la BD d'Angoulême. Deux noms déjà en compétition pour la récompense l’an dernier : l’américain, Chris Ware suivi de Emmanuel Guibert, sacré en 2017 par le prix Goscinny puis la dessinatrice japonaise, Rumiko Takahashi qui vient compléter ce trio de choc ! Pour mémo, Emmanuel Guibert et Chris Ware faisaient déjà partie de la short list en 2018 aux côtés d’un autre américain, Richard Corben… Nous savons d’avance qu’il s’agira d’un "grand" ou d’une "grande" ! Viabooks vous présente en quelques lignes, les trois grands talents de cette édition. 

Chris Ware  

Ce n’est pas la première fois que Chris Ware est cité pour le Grand Prix du Festival de la bande dessinée d’Angoulême. "Building stories", "The Acme Novelty", "Jimmy Corrigan"… L’américain à sa place dans la sphère de la bande dessinée. Il se considère pourtant comme un écrivain avant tout, et déclare oublier qu’il est dessinateur. Ses livres traitent souvent du quotidien et de la mémoire. Penseur de la forme du 9e art, il publie des livres au format singulier. Il a sa propre identité dans le milieu, plus précisément par apport à son œuvre qui est réputée comme difficile d’accès. Il n’hésite pas à recourir à des plans ou à des schémas. 

Emmanuel Guibert  

Régulièrement cité pour le Grand Prix du festival international de la bande dessinée d’Angoulême, peut-être cette fois-ci sera la bonne. Il s’est installé durablement dans le monde de la BD jeunesse. « Brune », « Les Sardine de l’espace », « Ariol », « Le Photgraphe »… en débutant comme auteur, il est aussi un dessinateur plutôt exigeant qui aime changer en se renouvelant. Un travail éminemment personnel, documenté et ouvert sur le monde. En 2017, le Festival International de la Bande Dessinée et l’Institut René Goscinny ont remis à l’honneur le Prix René Goscinny, qui a pour vocation de mettre en lumière le travail des scénaristes de bande dessinée.

 Rumiko Takahashi  

Et si, cette année, le Grand prix du festival d'Angoulême était remporté par une femme ? Jusqu'ici, une seule femme a remporté un Grand prix : Florence Cestac, en 2000.Elle est l’une des mangakas les plus emblématiques et les plus populaires pour les adolescents. La pionnière de 60 ans, la « mère » de la BD culte, n’a pas dit son dernier mot et continue de nous surprendre à travers ses mangas avec une réelle identité. Presque toutes ses oeuvres sont sorties en France en manga ou en DVD (Ranma 1/2, Juliette je t’aime, Inu Yasha, Riné, Lamu …). Avec plus de 200 millions de mangas vendus à travers le monde, Rumiko Takahashi est la dessinatrice la plus lue au monde !

 
0
 

En ce moment

Soirée découverte : la nouvelle génération d'écrivains des Pays-Bas et de la Flandres

Le jour de la fête des amoureux, le 14 février 2019 de 19h à 22h à l'atelier Néerlandais, réservez vos places ! 

Top départ : La Nuit des Idées se lance le 31 janvier 2019 autour du thème "Face au présent"

Le Quai d'Orsay donnera le coup d'envoi le 31 janvier 2019 de la 4e édition de la nuit des idées, dont le thème cette année est "Face au prése

Le TOP des articles

& aussi