Ecrire aujourd'hui

Qu'est-ce qu'un atelier d'écriture?

Atelier d'écriture. Ce nom évoque un lieu et un temps où chacun, pour trouver sa plume, met la main à la pâte et bricole dans l'enthousiasme. Comment apprend-on à écrire ? Que pouvez-vous attendre d'un atelier d'écriture ? Des animateurs et des participants témoignent !

Comment ça se passe ?

Pas de protocole : l'organisation des ateliers d'écriture dépend des choix de l'animateur. Et à chacun ses recettes ! Par exemple, chacun appréhende différemment l’étape cruciale qu’est le début de la séance, moment seuil où il s'agit d'entrer dans une disposition propice à la création. Régine Seidel, animatrice, prépare soigneusement un échauffement pour le début de chaque atelier. Comme un entraînement sportif, destiné à éveiller sensibilité et créativité. "Ce qu'il faut c'est toujours varier ! Jamais le même échauffement !" témoigne-t-elle. Céline Bernard, quant à elle, affectionne une activité d'ouverture en particulier : celle de la "feuille qui tourne". Elle explique : "A partir d'un mot, d'une idée, d'une phrase, d'un thème, on fait passer la feuille à gauche pour inscrire une suite, une association d'idée, etc. Quand le tour est complet, on a sa feuille "cadeau" où chacun a mis du sien, une sorte de mandala poétique si on veut."
Certains animateurs raffolent des exercices types OuLiPo ou cadavres exquis, d'autres se laissent davantage guider par leur intuition. C'est le cas de Dominique Lin, qui n'a jamais trouvé d'inspiration dans ces méthodes. “Je marche à l’intuition, au ressenti”, dit-il.
Annette Lellouche, ex-participante, raconte : "L'animateur nous distribuait une feuille de papier, nous donnait un mot, une phrase, une citation et nous laissait quinze minutes pour rédiger un texte. Il ne s'asseyait jamais. Nous lisions ensuite nos écrits à tour de rôle. Que d'émotions palpables, que d'éclats de rire et ou de soulagement, que de pudeur pour celles qui n'osaient pas lire leurs écrits ! Que de fierté aussi lorsque l'animateur lançait un compliment. À chaque séance nous repartions avec une nouvelle à rédiger soit en thème libre soit en thème imposé, que nous lui adressions par mail, qu'il nous corrigeait et nous redonnait à l'atelier suivant."
Animer un atelier d'écriture demande une bonne dose d'imagination, et certains refusent de dévoiler leurs trucs ("C'est top secret !" nous dit Monique Marta, animatrice). D'où des expériences très différentes... "Il y a autant d'ateliers que d'animateurs", considère Dominique Lin.

Que peut-on attendre d'un atelier d'écriture ?

Un thème récurrent est ressorti des entretiens : celui de l'écriture-libération. De quoi exactement se libère-t-on ? "Des contraintes scolaires surtout..." dit Régine Seidel. "Oublier l'école, les années lycée !" Contrairement à ce qu'on pourrait imaginer, les ateliers d'écriture sont bien souvent des lieux où l'on désapprend des règles contraignantes, entraves à la créativité. Les techniques ne sont là que pour aider la pensée à prendre forme, à s'exprimer de la manière la plus juste. "Les exercices ludiques au début de chacune des séances ont permis l’acquisition de techniques qui aident à l’expression écrite sans jamais être ressentis comme contraintes rébarbatives", poursuit Régine Seidel. Bref, il s'agit pour chacun d'apprendre à trouver sa voix, à "éclairer avec sa propre musique des histoires qui ont déjà été écrites depuis la nuit des temps, comme le dit Dominique Lin.
Selon Céline Bernard, ces espaces d'expression permettent de libérer les mots de leur violence ordinaire. "Souvent, les mots nous blessent et la parole au quotidien semble trop peu maîtrisée. Dans l'espace entre parenthèses de l'atelier d'écriture, on se guérit des maux, on se lave du trop-dit, on révèle le retenu et petit à petit, chacun brille par sa parole à nulle autre pareille. Bref, pour ma part, je me retrouve."
Certains "bons élèves" en arrivent même à passer un cap et à devenir par la suite des auteurs professionnels. "Le premier atelier d'écriture que j'ai fréquenté a fait de moi l'auteure que je suis", témoigne Annette Lellouche, qui est en cours de publication de son septième roman en moins de cinq ans. L'expérience de l'atelier d'écriture a été pour elle une révélation et lui a même inspiré un roman, Retourne de là où tu viens. Elle espère maintenant pouvoir elle aussi susciter des vocations et envisage de créer à son tour un atelier d'écriture.

Le rôle singulier de l'animateur

Le rôle que se donne l'animateur est déterminant pour l'esprit et l'ambiance de l'atelier d'écriture. Bien évidemment, il est là pour encadrer les participants ; c'est lui qui définit le programme et rythme les activités. Il doit pouvoir maintenir la motivation des participants (Annette Lellouche se souvient d’un atelier “d’un ennui mortel” où “l’animateur lui-même s’ennuyait”), parfois contenir les rivalités entre les auteurs en herbe. Mais au-delà de cet aspect, doit-il être un initiateur, ou un simple compagnon de plume ? Plutôt "un révélateur, un déclencheur, un accoucheur", estime Annette Lellouche. En quelque sorte, quelqu'un qui aide les autres à devenir eux-mêmes ; "Il ne m'a pas appris à écrire mais à OSER", dit-elle à propos de celui qui a marqué sa vie. C'est cette même disposition d'écoute et d'encouragement de l'autre que souligne Monique Marta. Elle vit cette activité comme un intense moment d'échange et de confrontation aux autres, aussi bien que de travail sur soi. "C'est une expérience à la fois d'humilité, de prise de conscience de soi (ses forces, ses limites), d'ouverture aux autres..." témoigne-t-elle. L'animateur est là pour aider les plumes à s'affuter... mais lui-même en apprend beaucoup en faisant vivre son atelier.

En savoir plus

Envie d’en savoir plus sur les ateliers d’écriture et les formations pour devenir animateur ? Ce livre pourrait vous être utile !
Cette page web, plus à jour, présente et répertorie des ateliers d’écriture d’un peu partout en France.

4
 

En ce moment

Mort de l'historien académicien Max Gallo

L’historien et académicien Max Gallo  nous a quittés à l

Du 30 juin au 2 juillet : 20e festival international du roman noir à Frontignan

Pour célébrer son 20e anniversaire, le Festival international du roman noir / FIRN Frontignan créé par Michel Gueorguieff proposera 20 événements a

Les Espaces Culturels E. Leclerc reconduisent le Prix Landerneau des lecteurs

Présidé cette année par Christophe Ono-dit-Biot, aux côtés de Michel-Edouard Leclerc, le prix Landerneau des lecteurs fait le pari d’associer les c

Le TOP des articles

& aussi