Événement

Le Canada, invité d’honneur du festival America 2018

Le Festival America 2018 s'installe à Vincennes du 20 au 23 septembre 2018 avec un programme qui mettra à l'honneur les littératures du Canada. Pour l’occasion une trentaine d’écrivains invités feront le déplacement du Canada et du Québec. Au programme de belles renconres et une formidable énergie distillée tout au long de ce festival à ne pas manquer.

Fidèle à ses éditions précédentes le festival AMERICA regroupe de nouveau cette année soixante-dix auteurs du continent Nord-Americain qui écrivent en français, en espagnol ou en anglais.

Ainsi mexicains, cubains, haïtiens, québécois, canadiens et américains se réuniront afin de prendre part à la centaine de rencontres que propose le festival dans une dizaine de lieux à Vincennes. Cette année cap sur le Canada et ses littératures qui seront à l’honneur pour cette nouvelle édition. L’autre grande thématique de cette édition 2018, ce sont Les Mots de la Littérature . Sous la forme d’un abécédaire, les écrivains vont échanger sur la ou les thématiques qu’ils abordent dans leurs livres et expliquer pourquoi ils ont choisi de traiter d’un sujet en particulier. Comme chaque année des thématiques qui bouleversent notre société seront soulevées ; l’esclavage, les relations hommes/femmes suite au mouvement #MeToo ou encore la présidence de Donald Trump...

Le Canada à l'honneur 

Si la France entretient des relations particulières avec l’Amérique du Nord, nos liens avec le Canada et notamment avec le Québec sont sans aucun doute les plus étroits. Il est d’ailleurs très probable que l’accueil du public français sera très chaleureux. Autour de ce pays à l’honneur une vingtaine de rencontres seront mises en place pour découvrir un peu mieux ce pays et ces auteurs. Que signifie être Canadien aujourd’hui ? Quel regard les auteurs canadiens portent-ils sur leur pays ? Sur les Etats-Unis de Donald Trump ? Ou en sont les rapports entre anglophones et francophones ? Autant de questions qui seront évoquées durant ces trois jours de festival. Deuxième pays le plus grand de la planète, le Canada se caractérise par son multiculturalisme. Cette diversité se retrouve donc dans la production littéraire canadienne incarnée par différents auteurs. Timothy Findley, Alistair McLeod, Robertson Davies ou Mordecai Richler, mais aussi Margaret Atwood, la grande dame des lettres canadiennes, la nouvelliste Alice Munro couronnée par le Prix Nobel, Michael Ondaatje, l’auteur du célèbre Patient anglais, ou encore Guy Vanderhaeghe ; la littérature canadienne connaît un rayonnement incontestable sur le plan international mais n’est surtout pas en reste en ce qui concerne sa nouvelle génération. Cette force, la littérature canadienne la puise notamment dans son histoire. L’année 2017 a marqué un moment important dans l’histoire du Canada. Il y a 150 ans le Québec, l’Ontario, le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse s’unissaient pour former la Confédération canadienne, baptisée le Dominion du Canada. Grâce à l’Acte de l’Amérique du Nord britannique, qui entra en vigueur le 1er juillet 1867, ces colonies ont été reconnues comme une nation indépendante. Les autres provinces et territoires seront intégrés au fil des années établissant ainsi le pays tel qu’on le connaît aujourd’hui. Ces éléments de l’Histoire, se retrouvent aujourd’hui encore dans la littérature.

Montréal, 375 ans d'histoire

En mai 1642, une quarantaine de français débarquaient sur les rives du Cannada, qui deviendra plus tard Montréal. Sous la direction de Paul de Chomedy sieur de Maisonneuve, ils battirent une ville où Amérindiens et Français pourraenit cohabiter. Ce projet, pour le moins périlleux, donnera naissance à l’une des grandes métropoles culturelles, industrielles et commerciales d’Amérique du Nord. En quelques mots, Montréal, ce sont trois cent soixante-quinze ans d’histoire, un héritage riche et unique, une présence et un patrimoine amérindien, une culture urbaine métissée, une diversité culturelle et linguistique et une francophonie aux accents venus du monde entier.

A l’occasion de la neuvième édition du festival America, cette ville sera célébrée en fanfare grâce à une soirée d’ouverture jeudi 20 septembre à 21h au Centre culturel Georges Pompidou de Vincennes. Pour rendre hommage à Montréal un film canadien, Hochelaga, terre des âmes, sera projeté,  suivie d’une rencontre avec François Girard (le réalisateur du film), Samian (l’un des acteurs), Marie-Hélène Fraïssé et Emmanuelle Pirotte.

Hochelage, Terre des Ames 

Ce film canadien de François Girard, avec Samian, Vincent Perez, Wahiakeron Gilbert, Raoul Trujillo... (Les Films Séville, 2018, 100’) est un voyage entre histoire et identité . Un film qui se passe à Montréal : un match de football y est interrompu lorsqu'un affaissement de terrain survient sur la surface de jeu. Le trou créé devient rapidement un site archéologique. C'est ici que l'universitaire et archéologue mohawk Baptiste Asigny décide d'entreprendre des fouilles. Au fil des objets qu'il retire du sol, des secrets du passé prennent vie. Plusieurs générations de personnes de cultures différentes ont occupé ce lieu et se sont côtoyées, parfois dans la violence. 750 ans d'histoire peuplent cette terre. Ce serait même peut-être l'endroit où Jacques Cartier s'est entretenu avec des Iroquois du petit village Hochelaga le dimanche 3 octobre 1535, lors de son deuxième voyage et qui est aujourd’hui le Québec (1535-1536). L'avis dde l'équipe d'AMERICA : « Hochelaga, terre des âmes, fresque sur Montréal, son passé, son présent, conjugués en plusieurs époques et langues croisées : le latin, l’algonquin, l’iroquois, l’anglais, le français et le vieux français, un peu de créole et d’arabe, est une œuvre de souffle et de réconciliation. Un beau film arrimé à une structure complexe, plongeant dans la mémoire autochtone, francophone et anglophone. »

Notre sélection des scènes canadiennes

L'ensemble du programme est riche et passionnant. Difficile de faire son choix. Voici notre sélection des rencontres qui s'annoncent particulièrement instructives.

​>Un pays, deux langues

Avec Daniel Grenier, Nancy Huston, Nancy Lee,  Guillaume Morissette

Au Canada, pays officiellement bilingue, le français et l’anglais comment ça s’apprend, comment ça s’écrit, comment ça se lit quand on est écrivain ? Comment passe-t-on d’une langue à l’autre ? Des auteurs nous éclairent sur leur rapport intime avec la langue, avec les langues.

>Les Premières Nations dans le roman

Avec Catherine Eve Groleau, Eric Plamondon,  Guy Vanderhaeghe

Quel regard la littérature canadienne porte-t-elle sur les premiers habitants du pays ? Trois écrivains non-autochtones évoquent leurs liens avec l’univers des Premières Nations dont ils traitent dans leurs livres. S’agitil d’un travail de mémoire ?

>Le Canada et l’environnement

Avec Tara Houska, Eric Plamondon, Cowboy Smithx, Lise Tremblay

Le pays a beau être vaste et encore largement sauvage, la protection de l’environnement est malgré tout un vrai sujet dans la société canadienne. Gaz de schiste, sables bitumineux, mines à ciel ouvert, déforestation, projets de pipeline… Si les Premières Nations mènent souvent la résistance, l’écologie est l’affaire de tous les Canadiens et aussi des écrivains… Les Grands espaces Guy Vanderhaeghe, John Vigna, D.W. Wilson L’Ouest canadien, comme l’Ouest américain, occupe une place à part dans la culture et dans la littérature du pays. Des Grandes Plaines à l’océan Pacifique, en passant par les Rocheuses, l’Ouest incarne une autre manière d’être Canadien reflétant une histoire particulière. Trois écrivains de l’Ouest évoquent leur attachement à une région qui est au cœur de leurs livres.

>De l’inspiration

Avec Omar El Akkad, Naomi Fontaine, Michael Winter

Les écrivains canadiens trouvent leur inspiration de bien des façons… Omar El Akkad s’est servi de son expérience de journaliste pour imaginer le futur des États-Unis, Naomi Fontaine s’est appuyée sur son vécu pour restituer l’expérience d’une enseignante sur une réserve indienne, tandis que Michael Winter, originaire de Terre-Neuve, a choisi comme personnage le peintre américain Rockwell Kent venu s’installer sur l’île en pensant y rester pour toujours. Ils nous racontent comment naissent les livres.

>Pas de littérature sans politique

Avec Omar El Akkad, Nancy Lee, Alexandre McCabe

La politique tient une place importante dans la société contemporaine, au Canada et au Québec, comme ailleurs. Vision futuriste saisissante, vestiges de la guerre froide ou visions de la société québecoise, la politique et le politique font partie intégrante des romans de ces trois écrivains qui nous expliquent les raisons de leur sujet.

>La parole aux exclus

Avec David Chariandy, Naomi Fontaine, John Vigna

On peut être exclus de la société de bien des manières, à cause de ses origines ou de sa couleur de peau bien sûr, mais aussi parce qu’on ne trouve pas de travail ou de place à soi. Des ghettos de Toronto aux réserves indiennes du Québec, en passant par les pauvres Blancs frappés par la crise en Colombie-Britannique, ces trois auteurs donnent la parole à ceux qui ne l’ont généralement pas. Retour sur mots et sur images.

>Je reviendrai à Montréal

Avec Stéphane Larue, Guillaume Morissette, Heather O'Neill

Du Montréal des années 1920 et 1930 à celui des années 2000 vues à travers la plonge dans les restaurants et la conception des jeux vidéo, c’est la ville toute entière qui s’incarne dans les romans de ces trois auteurs. Une ville est-elle un personnage comme un autre ou un simple décor ? S’agit-il pour chacun de ces écrivains d’une déclaration d’amour à Montréal ?

>Du Noir made in Canada

Avec Christian Guay-Poliquin, Andrée Michaud, Iain Reid

Quand il s’agit de frissons et de suspense, les Canadiens et les Québecois ne sont pas en reste. Deux hommes face à face dans un huis-clos hivernal, des enfants qui disparaissent sans laisser de traces, un couple en proie à l’angoisse qui monte dans un endroit perdu… Des personnages au bord de la crise de nerfs qui nécessitent bien quelques explications : état des lieux avec des auteurs forcément coupables…

>Epoque, quand tu nous tiens

 Avec Nicolas Dickner, David Goudreault, Stéphane Larue, Guillaume Morissette

Cette époque qui est la nôtre, celle de la mondialisation orchestrée par Internet, ces quatre auteurs la passent au crible avec leurs personnages de hackers ou d’accros aux jeux en ligne, aux sites porno et aux rencontres sur Facebook. Quel est ce monde où tout est connecté mais où chacun est enfermé dans sa solitude, où la technologie dicte sa loi ? Comment saisit-on ainsi l’air du temps ? En s’inspirant de sa propre vie ou de celle des autres ? Une génération a-t-elle vraiment été émotionnellement détruite par Internet ?

Informations pratiques

Festival AMERICA
Vincennes 
Du 20 au 23 septembre 2018


Horaires :
  Vendredi 21 septembre de 14 h à 20 h
  Samedi 22 septembre de 10 h à 21 h (Nuit Américaine de 19 h à 21 h)
  Dimanche 23 septembre de 10 h à 19 h
Les lieux du Festival à Vincennes :
  Hôtel de Ville • 53, bis rue de Fontenay
   Salon du livre • place de l'Hôtel de ville (place du Général-Leclerc)
   Chapiteau Jeunesse et Bande Dessinée • Cours Marigny
   Cœur de Ville • 98, rue de Fontenay
   Espace Daniel-Sorano • 16, rue Charles-Pathé
   Magic Mirrors • Cours Marigny
   Centre Culturel Georges-Pompidou • 142, rue de Fontenay
   Maison des Associations • 41, rue Raymond-du-Temple
   Cinéma Le Vincennes • 30, avenue de Paris
   Château de Vincennes • Avenue de Paris

>Tout le programme est à consulter sur le site du festival America ou en cliquant sur ce lien. Contact par téléphone : 01 43 98 65 94

4
 

En ce moment

Adaptation des romans cultes de Roald Dahl bientôt sur Netflix

La star de la littérature jeunesse Roald Dahl, auteur des livres cultes comme Charlie et la Chocolaterie (Gallimard, 1

David Diop lauréat du Goncourt des lycéens 2018 pour "Frère d'âme"

David Diop a reçu  le prix Goncourt des lycéens 2018 coorganisé par la Fnac et le ministère de l’Education nationale des lycéens pour 

Philippe Lançon, lauréat du prix Femina 2018 pour "Le Lambeau"

Le prix Femina a été attribué au livre Le Lambeau de Philippe Lançon (Gallimard), lundi 5 novembre.

Dernière sélection pour le prix Renaudot

Le jury du prix Renaudot a annoncé, mercredi 31 octobre, ses finalistes pour 2018.

Le TOP des articles

& aussi