Talents Cultura 2018

6 auteurs à suivre

Tous les ans, les libraires Cultura sélectionnent 6 jeunes auteurs de la rentrée littéraire, comme "Talents de l'année". Bien souvent ces talents prometteurs se sont révélés comme des valeurs sûres dans le paysage des lettres. En 2018, ce sont Inès Bayard, David Diop, Nicolas Mathieu, Diane Mazloum, Thierry Montoriol et Gwenaële Robert qui sont sous les feux de la rampe. 

Les libraires Cultura ont souvent le nez creux. Lorsqu'ils choisissent à chaque rentrée littéraire leurs "talents à suivre", ils se trompent rarement. Ainsi de Delphine de Vigan, Gaël Faye, Leïla Slimani, Adrien Bosc ou Guy Boley, lauréats dans le passé de cette distinction qui intronise l'auteur d'un sceau particulier. En 2018, sous la houlette du toujours sémillant Gilles Legardinier, ce sont Inès Bayard, David Diop, Nicolas Mathieu, Diane Mazloum, Thierry Montoriol et Gwenaële Robert qui ont été retenus, chacun pour des raisons diverses. Retenez bien ces noms, car vous risquez fort d'en entendre parler dans les mois et années qui viennent.

1/ Le malheur du bas d' Inès Bayard (Albin Michel)

Pour Isabelle, libraire au Cultura de Terville, Inès Bayard livre "un premier roman haletant, complexe, dérangeant, nécessaire : impressionnant." Elle ajoute:  "Avant toute révélation qui provoquera les premiers jugements, prenons le temps d’apprécier un instant la silhouette de cette femme morte entourée des siens, la seule à être restée droite autour de la table. Claire et son mari Laurent vivent une existence paisible et ordinaire, jusqu’au jour où Claire est violée par le Directeur de l’agence bancaire où elle travaille. Elle choisit de ne rien dire. Enceinte, elle est persuadée que l’enfant est celui de son violeur. Piégée par son silence, isolée au sein de sa propre famille et de son couple, sa détresse la pousse à commettre le pire dans un quotidien d'une insoutenable banalité. Un énorme coup de cœur pour ce roman "coup de poing" ! L'auteur y décrit, avec force et précision, un viol, mais surtout ses conséquences désastreuses pour la vie de la victime et de son entourage (même s'il ignore ce qu'elle a vécu) : le dégoût de son corps, le sentiment de culpabilité, la paranoïa, la déchéance... En résumé, la rupture de son équilibre psychique, social, professionnel et familial. "
Inès Bayard a 26 ans. " Le malheur du bas " est son premier roman. 

2/ Frère d’âme de David Diop (Seuil)

 

Pour Carine, libraire au Cultura de Champniers, il s'agit d'"un roman éblouissant, incantatoire, universel. Une révélation de la rentrée littéraire.".
Elle le présente ainsi : "Un matin de la Grande Guerre, Le capitaine Armand siffle l'attaque contre l'ennemi allemand. Les soldats s'élancent. Parmi eux, Alfa Ndiaye et Mademba Diop, deux tirailleurs sénégalais parmi tous ceux qui se battent alors sous le drapeau français. Quelques mètres après avoir jailli de la tranchée, Mademba tombe, blessé à mort, sous les yeux d'Alfa, son ami d'enfance, son plus que frère. Alfa se retrouve seul dans la folie du grand massacre, sa raison s'enfuit. Lui, le paysan d'Afrique, va distribuer la mort sur cette terre sans nom. Détaché de tout, y compris de lui-même, il répand sa propre violence, sème l'effroi, tranche les mains de ses ennemis qu'il conserve comme autant de trophées. Au point d'effrayer ses camarades. Ce roman puissant dévoile l'histoire méconnue des tirailleurs sénégalais lors de la première guerre mondiale. Dans un récit sous forme de témoignage, au rythme lancinant comme une mélopée, Alfa nous raconte sa descente aux enfers. Son esprit, son âme déchirés par l'horreur et l'absurdité des combats vont le faire sombrer dans la folie. Restent ses racines africaines, comme un point d'ancrage dans la tourmente. "
Né à Paris en 1966, David Diop a grandi au Sénégal. Il est actuellement maître de conférences à l'université de Pau.

3/Leurs enfants après eux de Nicolas Mathieu (Actes Sud)

"Avec ce livre, Nicolas Mathieu écrit le roman d’une vallée, d’une époque, de l’adolescence, le récit politique d’une jeunesse qui doit trouver sa voie dans un monde qui meurt.": C'est ainsi que  Christiane, libraire au Cultura de Pince-Vent présente "son" Talent à suivre.
Elle résume le livre ainsi :"Août 1992. Une vallée perdue quelque part à l’Est, des hauts fourneaux qui ne brûlent plus, un lac, un après-midi de canicule. Anthony a 14 ans, et avec son cousin, ils s’emmerdent comme c’est pas permis. C’est là qu’ils décident de voler un canoë pour aller voir ce qui se passe de l’autre côté, sur la fameuse plage des culs-nus. Au bout, ce sera pour Anthony le premier amour, le premier été, celui qui décide de toute la suite. Ce sera le drame de la vie qui commence. On se laisse envahir par ce roman qui nous en dit plus et mieux sur notre société que toutes les études sociologiques en la matière. Dans une petite ville banale de médiocrité, la période estivale devient révélatrice de clivages entre des communautés qui pourtant se ressemblent. Nous nous retrouvons témoins de l'eff ondrement d'une société industrielle qui n'a pas tenu ses promesses de paix et de fraternité. " 
 Nicolas Mathieu est né à Epinal en 1978. Après des études d’histoire et de cinéma, il s’installe à Paris où il exerce toutes sortes d’activités instructives et presque toujours mal payées. En 2014, il publie chez Actes Sud " Aux animaux la guerre ", adapté pour la télévision par Alain Tasma. Aujourd’hui, il vit à Nancy et partage son temps entre l’écriture et le salariat.

4/L'âge d'or de Diane Mazloum (JC Lattès)

 

Claudia, libraire au Cultura de Gespolsheim qualifie L'âge d'or de "fresque saisissante qui nous plonge au coeur de la guerre civile libanaise, où deux destins se croisent : ceux de Georgina Rizk, Miss Liban devenue Miss Univers, et d’Ali Hassan Salameh, terroriste palestinien".
 Elle résume le livre ainsi : "Fin des années 1960. Rock et pattes d’éph, insouciance et soleil sur la peau satinée des femmes. Ce sont les derniers jours de l’âge d’or du Liban, mais personne ne le sait encore. Certainement pas Georgina, jeune chrétienne à la beauté troublante. Ni Roland, son premier amour, qui la guette au bord d’une piscine, dans cette torpeur suave où s’agite leur groupe d’amis noceurs, à l’ombre des conversations d’adultes et des turbines d’avion – grondement de la terreur à venir. Pendant ce temps, Ali Hassan Salameh, fils d’un leader historique palestinien, s'apprête à prendre les armes. Il deviendra l’homme le plus beau et le plus dangereux du Moyen-Orient. L'auteur nous fait revivre avec brio cet âge d'or du Liban qui va disparaître avec la guerre civile et la tragédie d’un peuple. Une fresque vibrante où la petite histoire se mélange à la grande. À découvrir !" 
Diane Mazloum est l’auteur d’un premier roman, " Beyrouth, la nuit " (Stock, 2014), et d’un récit graphique, " Nucleus, en plein cœur de Beyrouth City "  (Éditions de la Revue Phénicienne, 2009). 

5/Le roi chocolat de Thierry Montoriol (Gaïa)

 "La fabuleuse et véritable histoire du découvreur de Banania à travers un roman d’aventures picaresque écrit à partir des carnets mêmes de son inventeur." C'est ainsi qu'Émilie, libraire au Cultura de Saint-Doulchard présente Le roi Chocolat.
Voici comment elle résume ce livre : En 1910, un journaliste part en Amérique latine inaugurer un opéra et se retrouve captif des Aztèques, mêlé à la révolution mexicaine et aux trafics d’armes. Dégoûté des sauterelles grillées et autres iguanes farcis dont on l’honore, il survit par la grâce d’une boisson fortifiante à base de sucre, banane et cacao pilé. De retour à Paris, il joue aux alchimistes pour réinventer la recette du breuvage sacré et la faire découvrir à ses enfants, au voisinage, puis à la France entière, jusque dans les tranchées. Quelle histoire  ! Ce livre m'a beaucoup plu car il contient un récit d'aventures, le témoignage d'une époque, d'un continent, des croyances aztèques, de l'amour, du suspense et la véritable histoire de la création d'un produit qui existe encore et qui plait depuis 1917 ! On ne s'ennuie pas ! "
 Thierry Montoriol est né en 1957. Navigateur et journaliste, il conjugue la passion de l’information et l’amour de l’écriture. Grand reporter du magazine Bateaux, il a également collaboré à l’hebdomadaire Le Point ainsi qu’au journal Le Parisien. Lorsqu’il n’est pas en reportage, il se partage entre Paris, l’île aux Moines et le reste du monde. Il est l'auteur de " Le baiser de la tortue " (Gaïa, 2016).

6/Le dernier bain de Gwenaële Robert ( Robert Laffont)

"Un livre qui nous transporte au XVIIIème siècle, avec une atmosphère et des personnages étonnants de réalisme.". déclare Constance, libraire au Cultura de Balma.  Celle-ci de poursuivre avec une présnettaion inspirante du livre : "Paris, an II. Tandis que la jeune République s'apprête à commémorer la prise de la Bastille, le député Marat, cloîtré chez lui, immergé dans des bains de soufre, traque les suspects hostiles aux idées nouvelles. Mais l'Ami du peuple a aussi des ennemis. Une jeune Anglaise, un apostat, une blanchisseuse… ils sont nombreux, ceux qui tournent autour du logis de la rue des Cordeliers dans le but, plus ou moins avoué, de hâter sa mort. Pendant trois jours et trois nuits, ils se préparent, tergiversent. Ils ignorent que dans le même temps, une diligence amène à Paris une jeune Normande de vingt-quatre ans, aussi résolue et inflexible qu'une héroïne du tragédien Corneille, son aïeul. La Terreur. Une page d'histoire déjà bien exploitée mais explorée ici d'un point de vue nouveau : celui du citoyen du peuple qui doute, qui essaye de survivre, qui se dit bien que tout va sans doute trop loin....mais qui cache son ressenti pour ne pas se faire dénoncer et finir à l’échafaud. Ce livre très bien écrit nous fait vivre de l'intérieur cette période tumultueuse de l'histoire de France souvent décrite de façon manichéenne. Très plaisant." 
Gwenaële Robert est professeur de lettres, elle vit à Saint-Malo. " Le dernier bain " est son deuxième roman après " Tu seras ma beauté ", sélectionné pour sept prix littéraires et lauréat du prix Draveil.

Souhaitons à ces 6 auteurs prometteurs les succès de leurs prédécesseurs. Impossible au lecteur de ne pas trouver son bonheur dans cette sélection aussi éclectique que réussie.

4
 

En ce moment

Adaptation des romans cultes de Roald Dahl bientôt sur Netflix

La star de la littérature jeunesse Roald Dahl, auteur des livres cultes comme Charlie et la Chocolaterie (Gallimard, 1

David Diop lauréat du Goncourt des lycéens 2018 pour "Frère d'âme"

David Diop a reçu  le prix Goncourt des lycéens 2018 coorganisé par la Fnac et le ministère de l’Education nationale des lycéens pour 

Philippe Lançon, lauréat du prix Femina 2018 pour "Le Lambeau"

Le prix Femina a été attribué au livre Le Lambeau de Philippe Lançon (Gallimard), lundi 5 novembre.

Dernière sélection pour le prix Renaudot

Le jury du prix Renaudot a annoncé, mercredi 31 octobre, ses finalistes pour 2018.

Le TOP des articles

& aussi