Jean-Marie Blas de Roblès

Photo: 
non
Une métaphore pour me définir 

Ce curieux objet de Lichtenberg, «un couteau sans manche auquel manque la lame».

Ma plus grande audace 

Être parti seul sur une jangada sans trop savoir comment la manœuvrer...

Le don que j’aurais aimé posséder 

Celui de la musique, ne serait-ce que pour jouer convenablement les Gymnopédies ou les Gnossiennes sur un piano.

La qualité que je préfère chez les autres 

La bienveillance.

Le ou les mot(s) qui m’enchante(nt) 

Beauté nue, Déferlante, Libertinage, Abysses.

Le ou les mot(s) qui m’irrite(nt) 

Dieu, avec une majuscule.

Le livre que j’aurais aimé écrire 

La Montagne magique, de Thomas Mann

Les convives de mon dîner idéal 

Borges, Flaubert, Lou Andreas Salomé, Ninon de Lenclos et quelques amis intimes.

Celui (ou celle) à qui j’aimerais dire merci, et pourquoi ?

A Roger Caillois, pour avoir eu la bonté d’âme de lire mon premier manuscrit et d’encourager le tout jeune homme que j’étais.

Une autre vie que la mienne… ce serait…

Celle de Robert Louis Stevenson.

L’épitaphe que j’aimerais lire à mon sujet 

L’épitaphe crâneuse d’un Romain dont le nom ne dit plus rien à personne : « Ne viens pas pisser sur mon tumulus ! passant, les os d’un mort t’en font demande expresse. Mais si tu veux être un chic type, mélange le vin, bois, et fais passer ! »

Présentation: 

Jean-Marie Blas de Roblès vient de recevoir le prix Libr'à nous pour "L'île du Point Nemo" (Zulma). Découvrez les réponses qu'il donne à notre questionnaire.

0
 

En ce moment

Pour aider les enfants cet été, "Bibliothèques sans frontières" propose des livres grâce à l'Ideas Box

Trois millions d’enfants n’auront pas la chance encore de partir en vacances cet été.

Les nouveaux «Talents à découvrir» sélectionnés par Cultura

Cultura, 2ème librairie de France, pose comme chaque année son regard aiguisé sur les nouvelles plumes et propose une sélection de «&nbsp

Le TOP des articles

& aussi