Tous les questionnaires des auteurs | Viabooks

Edgar Kosma

Une métaphore pour me définir

« Je suis une heureuse contradiction»

Ma plus grande audace

Avoir osé penser que mes tergiversations cérébrales pouvaient intéresser d'autres gens que moi...

Le don que j’aurais aimé posséder

Celui d'arriver à tout me faire pardonner.

La qualité que je préfère chez les autres

La bienveillance et l'attention, surtout lorsqu'elles s'exercent à mon égard.

Le ou les mot(s) qui m’enchante(nt)

Relativité, obsession, instantané...

non
Auteur(s): 

Florian Lafani

Une métaphore pour me définir

La sérénité incertaine

Ma plus grande audace

Ecrire

Le don que j’aurais aimé posséder

La vision de l’infini

La qualité que je préfère chez les autres

L’émerveillement

Le ou les mot(s) qui m’enchante(nt)

Délicatesse

Le ou les mot(s) qui m’irrite(nt)

Evident

Le livre que j’aurais aimé écrire

Le Maître des Illusions de Donna Tartt

non
Auteur(s): 

Françoise Dorin

L'auteur célèbre de textes de chansons et de livres à grand succès, a écrit récemment un charmant recueil épistolaire " Lettres que je n'ai pas envoyées" ( Plon). Elle se prête au jeu de notre questionnaire d'après Proust.

Une métaphore pour me définir

Une pessimiste gaie

Ma plus grande audace

Mes silences… très éloquents

Le don que j’aurais aimé posséder

Le don d’ubiquité

La qualité que je préfère chez les autres

La disponibilité

Le ou les mot(s) qui m’enchante(nt)

Les compliments inédits et sincères

Le ou les mot(s) qui m’irrite(nt)

Les grossièretés gratuites

Le livre que j’aurais aimé écrire

Les poèmes d’Alfred de Musset

non
Auteur(s): 

Gilles Leroy

Gilles Leroy vient de publier en Mars, "Zola Jackson" aux éditions du Mercure de France . Il a reçu le prestigieux prix Goncourt en 2007 pour son ouvrage "Alabama Song".

Normal 0 0 1 221 1265 10 2 1553 11.1282 0 21 0 0

1-Une métaphore pour me définir :

La Terre est bleue comme une orange.

 

2-Ma plus grande audace :

Ecrire.

 

3-Le don que j’aurais aimé posséder :

Plus que le don – car je n’y étais pas si mauvais –, le goût des mathématiques.

 

4-La qualité que je préfère chez les autres :

La retenue.

 

non
Auteur(s): 

Isabelle Garna

Une métaphore pour me définir

Je me creuse la tête mais je ne trouve pas.

Ma plus grande audace

Envoyer mon premier manuscrit aux Éditions de Minuit.

Le don que j’aurais aimé posséder

La bosse des maths.

La qualité que je préfère chez les autres

Leurs défauts.

Le ou les mot(s) qui m’enchante(nt)

À table !

Le ou les mot(s) qui m’irrite(nt)

« Vraisemblablement ».

Le livre que j’aurais aimé écrire

1984, de George Orwell.

non
Auteur(s): 

Isabelle Sibout

Une métaphore pour me définir

Entre ciel et terre.

Ma plus grande audace

Celle d’en avoir.

Le don que j’aurais aimé posséder

Dessiner.

La qualité que je préfère chez les autres

L’intelligence (d’esprit et de cœur).

Le ou les mot(s) qui m’enchante(nt)

Haut les cœurs !

Le ou les mot(s) qui m’irrite(nt)

Fuck ! (soit : toute forme de vulgarité)

Le livre que j’aurais aimé écrire

Alice au Pays des Merveilles.

Les convives de mon dîner idéal

Léonard Cohen.

non
Auteur(s): 

Jean Gregor

Fils de Pierre Péan, Jean Gregor vient de publier Transports en Commun chez Fayard. Il répond à notre questionnaire de Proust

Une métaphore pour me définir

Le bruit d'un train, la nuit, à travers la plaine

Ma plus grande audace

Faire Paris Dublin en vélo pour porter un de mes livres à Bono, le chanteur de U2, mais enfin la plus grande audace de quelqu'un qui écrit est de partir de rien et d'y croire.

Le don que j’aurais aimé posséder

Pianiste de jazz, pour faire tomber les filles

La qualité que je préfère chez les autres

La finesse

Le ou les mot(s) qui m’enchante(nt)

Les mots de ceux qui parlent peu

non
Auteur(s): 

Jean-Marie Blas de Roblès

Jean-Marie Blas de Roblès vient de recevoir le prix Libr'à nous pour "L'île du Point Nemo" (Zulma). Découvrez les réponses qu'il donne à notre questionnaire.

Une métaphore pour me définir 

Ce curieux objet de Lichtenberg, «un couteau sans manche auquel manque la lame».

Ma plus grande audace 

Être parti seul sur une jangada sans trop savoir comment la manœuvrer...

Le don que j’aurais aimé posséder 

Celui de la musique, ne serait-ce que pour jouer convenablement les Gymnopédies ou les Gnossiennes sur un piano.

La qualité que je préfère chez les autres 

La bienveillance.

non

Jeanne Faivre d'Arcier

Une métaphore pour me définir

Vierge folle, vierge sage.  Ou « le Rouge et le Noir » car j’écris des romans noirs et des livres de vampires, mais je crois me rappeler que cette « métaphore » a déjà été utilisée par un autre écrivain... Dommage !

Ma plus grande audace

Un coup de poker : acheter un appartement à Pigalle sur un coup de tête en m’endettant pour vingt ans afin de séduire l’homme que j’aimais (et qui vivait avec une autre femme) sans savoir s’il viendrait y habiter. (Il est venu, ouf !)

non

Josef Ladik

Une métaphore pour me définir

Un voyage en Orient-Express, pour la rêverie, la persévérance, les rencontres, le meurtre à résoudre, la passagère d'à côté et la variété des paysages.

Ma plus grande audace

L'irrévérence protocolaire.

Le don que j’aurais aimé posséder

La lévitation

La qualité que je préfère chez les autres

La sincérité.

Le ou les mot(s) qui m’enchante(nt)

L'argot fleuri, la métaphore pochetronne.

Le ou les mot(s) qui m’irrite(nt)

La langue de bois.

non
Auteur(s): 

Pages

& aussi