Josef Ladik

Photo: 
non
Une métaphore pour me définir

Un voyage en Orient-Express, pour la rêverie, la persévérance, les rencontres, le meurtre à résoudre, la passagère d'à côté et la variété des paysages.

Ma plus grande audace

L'irrévérence protocolaire.

Le don que j’aurais aimé posséder

La lévitation

La qualité que je préfère chez les autres

La sincérité.

Le ou les mot(s) qui m’enchante(nt)

L'argot fleuri, la métaphore pochetronne.

Le ou les mot(s) qui m’irrite(nt)

La langue de bois.

Le livre que j’aurais aimé écrire

Fictions, de Borges.

Les convives de mon dîner idéal

JL. Borges, JP. Manchette, B. Vian, S. Freud, F. Nietzsche, HP. Lovecraft, B. Poelvoorde, E. Seimoun, JP. Sartre, B. Blier, W. Allen, S. Johanson, M. Belluci, Madonna, C. Bukowski, N. Kidman, P. Cruz

Celui (ou celle) à qui j’aimerais dire merci, et pourquoi ?

A celle qui accepte que l'écriture soit ma maîtresse

Une autre vie que la mienne… ce serait…

Celle d'un explorateur.

L’épitaphe que j’aimerais lire à mon sujet

" Parti de rien, arrivé nulle part, il nous a fait passer de bons moments."

Auteur(s): 
0
 

En ce moment

36e Foire de Brive : une affluence record

Placée sous la présidence de Laurent Gaudé, la 36e Foire du livre d

Olivier Guez, lauréat du Renaudot pour "La disparition de Josef Mengele"

Décidément l'Histoire dans le contexte de l'Allemagne nazie séduit les jury.

En attendant le nom du ou de la lauréat(e) du Goncourt 2017, voici le menu des académiciens

Le chef du restaurant Drouant Antoine Westermann a tweeté le menu qu'il a concocté pour le déjeuner des académiciens Gon

Le TOP des articles

& aussi