Bernard Chapuis

Photo: 
non
Une métaphore pour me définir
Le roseau dépensant.
Ma plus grande audace
Courage, fuyons.
Le don que j’aurais aimé posséder
Voler en appartement et en plein air.
La qualité que je préfère chez les autres
Etre les autres.
Le ou les mot(s) qui m’enchante(nt)
Yoko, Mikiko, Tomoko, Lolo, Margot, Manou, Miranda, Barbara, bellina, darling.
Le ou les mot(s) qui m’irrite(nt)
Le move, le look, le trend, le retroplaning, la shortlist, le top ten, le casting, le pitch, le dress code, la date et le devoir de mémoire.
Le livre que j’aurais aimé écrire
L'île au trésor.
Les convives de mon dîner idéal
Les convives de mon dîner idéal: Mme. de Montespan, Mme. Du Barry, Mme. de Merteuil, la Verdurin, Loulou de Vilmorin, Adélaïde Tonnerre, Eric Châteauneuf, les Kangourous, Robert Surcouf, le bailly de Suffren, Long John Silver et M. Yu..
Celui (ou celle) à qui j’aimerais dire merci, et pourquoi
l'amiral François Brachet, parce que le vieil homme et l'enfant.
Une autre vie que la mienne… ce serait
toujours la vie de château.
L’épitaphe que j’aimerais lire à mon sujet
"Passant, verse du vin sur cette tombe et bois à ma santé".
Présentation: 

Bernard Chapuis est édité par les éditions Stock. Son dernier livre, Le Rêve entouré d'eau a reçu le prix des Deux Magots.

Auteur(s): 
0
 

En ce moment

36e Foire de Brive : une affluence record

Placée sous la présidence de Laurent Gaudé, la 36e Foire du livre d

Olivier Guez, lauréat du Renaudot pour "La disparition de Josef Mengele"

Décidément l'Histoire dans le contexte de l'Allemagne nazie séduit les jury.

En attendant le nom du ou de la lauréat(e) du Goncourt 2017, voici le menu des académiciens

Le chef du restaurant Drouant Antoine Westermann a tweeté le menu qu'il a concocté pour le déjeuner des académiciens Gon

Le TOP des articles

& aussi