Les 20 meilleurs livres de 2016 selon la rédaction de "Lire"

Depuis 1975 la rédaction du magzine Lire choisit les meilleurs livres de l'année. En 2016, le palmarès a volontairement occulté les tenants des grands prix, déjà sous les feux de la rampe (à part Laetitia ou la fin des hommes, par Ivan Jablonka (Seuil), Prix Médicis), pour permettre aux lecteurs de découvrir les excellents livres de l'année, moins  médiatisés.

Elena Ferrante à l'honneur

A la première place on trouve, Le nouveau nom d'Elena Ferrante  (Gallimard), élu meilleur livre de l'année 2016. (> Lire notre critique du livre). Un choix justifié par la rédaction : "Aucune œuvre ne nous aura plus séduit cette année que cette saga au long cours, née sous la plume d’une auteure anonyme. Aucune histoire ne nous aura plus captivée que celle de Lila et Elena, deux enfants de l’après-guerre, deux gamines des faubourgs populaires, deux âmes fiévreuses qui feront le dur apprentissage de la vie, selon des routes qui vont bientôt diverger au fil de leurs passions contrariées" explique le communiqué de Lire. Une auteure plus si anonyme puisque son identité a été récemment révélée. ( >Lire notre article sur la révélation de son identité et la question de la place de l'écrivain)

Le palmarès complet des 20 meilleurs livres

Meilleur livre: Le Nouveau nom, par Elena Ferrante (Gallimard), traduit par Elsa Damien
Meilleur roman français: Repose-toi sur moi, par Serge Joncour (Flammarion), Prix Interallié
Meilleur roman étranger: La route étroite vers le Nord lointain, par Richard Flanagan (Actes Sud), traduit par par France Camus-Pichon
Enquête: Laetitia ou la fin des hommes, par Ivan Jablonka (Seuil), Prix Médicis
Mémoires: Le Tunnel aux pigeons : Histoires de ma vie, par John le Carré (Seuil), traduit par Isabelle Perrin
Révélation française: Règne animal, par Jean-Baptiste del Amo (Gallimard)
Révélation étrangèreStation Eleven, par Emily St. John Mandel (Rivages), traduit par Gérard de Chergé
Premier roman français: Désorientale, par Négar Djavadi (Liana Levi)
Premier roman étranger: Les Maraudeurs, par Tom Cooper (Albin Michel), traduit par Pierre Demarty
Essai: Une colère noire : Lettre à mon fils, par Ta-Nehisi Coates (Autrement), traduit par Thomas Chaumont
Art: Etre ici est une splendeur, par Marie Darrieussecq (P.O.L.)
Polar: Cartel, par Don Winslow (Seuil), traduit par Jean Esch
Biographie: Simon Leys, par Philippe Paquet (Gallimard)
Histoire: L’Europe en enfer, 1914-1949, par Ian Kershaw (Seuil), traduit par Aude de Saint-Loup et Pierre-Emmanuel Dauzat
Sciences: Alexandre Grothendieck, par Philippe Douroux (Allary)
Bande dessinée: Ce qu’il faut de terre à l’homme, par Martin Veyron, d'après Tolstoï (Dargaud)
SF/Fantastique: La maison dans laquelle, par Mariam Petrosyan (Monsieur Toussaint Louverture)
Jeunesse: Génération K, par Marine Carteron (Rouergue)
Voyage: Boire et déboires en terre d’abstinence, par Lawrence Osborne (Hoëbeke), traduit par Béatrice Vierne
Livres audio: Vous n’aurez pas ma haine, par Antoine Leiris, lu par André Dussolier (Audiolib)

0
 

En ce moment

Amazon compte ouvrir de nouvelles librairies

Amazon, leader n°1 du e-commerce souhaite accroître les points de ventes « Amazon books ».

Remise de Grand Prix de poésie

La revue Souffles organise sa soirée de remise du Grand prix de poésie Joseph Delteil le mercredi 20 février 2019. 

Festival BD aux portes des Cévennes

Le Festival de la BD aux portes des Cévennes se tiendra dans la salle polyvalente Denis Aigon (quai du 11 novembre 1918) de La Grand Combe du 16 au

Le TOP des articles

& aussi