"Comme ça me chante" revient du 25 au 30 juillet à Saint-Sauveur-en-Puysaye

Comme ça me chante est la quatrième édition du Festival de musique et de mélodie française à Saint-Sauveur-en-Puysaye (Yonne / Bourgogne). L'événement sera présentée après l’ouverture au public de la Maison de Colette, qui a connu depuis mai 2016 une fréquentation très importante. Elle accueillera, entre autres, Lambert Wilson, Alexandra Stewart, Michel Dalberto, Mireille Delunsch, Claire Gibault, Serge Bagdassarian et Véronique Vella de la Comédie-Française... Cette manifestation musicale, dès le départ, fait partie intégrante du projet culturel global.
 

Au programme

  • Mardi 25 juillet – 20h30 : La Princesse et le Musicien
Avec Dona Sévène, piano ; Gaëtane Prouvost, violon
Textes dits par Alexandra Stewart et Lambert Wilson
Texte et montage : Gérard Bonal
Une personnalité exceptionnelle, muse et mécène des plus célèbres musiciens du XXème siècle: Claude Debussy, Reynaldo Hahn, Gabriel Fauré, Maurice Ravel, … chez qui Colette les rencontra. Winnaretta Singer, princesse Edmond de Polignac, a révélé chez elle toute la jeune école qui devait marquer le XXe siècle musical. Illustrée ici par Alexandra Stewart et Lambert Wilson, sa relation amicale et épistolaire avec Gabriel Fauré en sera le fil conducteur.
  • Mercredi 26 juillet – 20h30 : De Berlioz à Ravel
Paris Mozart Orchestra
Direction : Claire Gibault
Avec Mireille Delunsch, soprano
Un orchestre uniquement composé de cordes, célèbre la musique que le monde entier nous envie, sous la direction de la cheffe d’orchestre la plus brillante, qui a mis sa sensibilité et son talent au service des jeunes musiciens, créant un orchestre qui partage sa passion pour un répertoire destiné à tous les publics. Mireille Delunsch, présente pour sa master-class, nous fera la joie d’interpréter des mélodies d’Henri Duparc
  • Jeudi 27 juillet - 20h30 : Les Notes et les mots de l’âme
Par Michel Dalberto et Edwin Crossley-Mercer, baryton
Mélodies et pièces pour piano de Claude Debussy, Henri Duparc, Gabriel Fauré,…
L’un de nos plus célèbres artistes, considéré comme « le » pianiste de la musique française, choisit de mêler au chant du piano celui du baryton-basse franco-irlandais Edwin Crossley-Mercer, familier de l’Opéra de Paris, où il interprétait tout récemment encore Cosi fan Tutte de Mozart, et défenseur subtil de la mélodie française.
  • Vendredi 28 juillet – 20h30 : Claudine
Opérette en 3 actes de Rodolphe Berger - texte de Willy & Colette - 1910
Version de concert accompagnée au piano avec : Clémentine Decouture, Sabine Revault d'Allonnes, Marie Kalinine, Mariamielle Lamagat, Antonel Boldan, Vlad Crosman, l'Oiseleur des Longchamps
Cie de l'Oiseleur et l’Ensemble vocal Les Essenti'Elles
Récitante : Delphine André
Pianiste : Franck Villard
Recréée fin 2016 par la Cie de l'Oiseleur à l'Ambassade de Roumanie, cette opérette trop vite oubliée reprend les thèmes qui ont fait de la série des Claudine le plus grand succès littéraire de la Belle époque. L’œuvre pleine de charme de Rodolphe Berger, remontée avec un soin musicologique tout particulier, n’est pas sans évoquer l’opérette viennoise et a su rendre la « profonde légèreté » de l’œuvre de Colette.
  • Samedi 29 juillet - 20h30 : L’Interlope / le récital
De Serge Bagdassarian par Véronique Vella et Serge Bagdassarian, de la Comédie-Française
Benoît Urbain, piano, et Olivier Moret, contrebasse
Ce spectacle pour le moins inattendu montre les qualités vocales exceptionnelles des artistes de la maison de Molière, aussi fins chanteurs que diseurs remarquables. Une reprise concoctée et adaptée spécialement pour Saint-Sauveur d’une soirée qui a remporté tous les suffrages du public et de la critique.
  • Dimanche 30 juillet à 17h30: Concert de clôture
Entrée libre
Par les jeunes artistes de l’Académie de musique et mélodie française, dirigée par Mireille Delunsch
Piano : Sabine Vatin
 
> Reservez vos places sur le site de la Maison de Colette
0
 

En ce moment

36e Foire de Brive : une affluence record

Placée sous la présidence de Laurent Gaudé, la 36e Foire du livre d

Olivier Guez, lauréat du Renaudot pour "La disparition de Josef Mengele"

Décidément l'Histoire dans le contexte de l'Allemagne nazie séduit les jury.

En attendant le nom du ou de la lauréat(e) du Goncourt 2017, voici le menu des académiciens

Le chef du restaurant Drouant Antoine Westermann a tweeté le menu qu'il a concocté pour le déjeuner des académiciens Gon

Le TOP des articles

& aussi