Il était une fois en France, Tome 4

  • Année de publication : 2010
  • Genres :
    Bande dessinée
    Fiction
  • Nombre de page : 64 pages
  • Prix éditeur : 14,50
  • ISBN : 2723477169
  • Source : Amazon

Résumé

Juillet 1944. Joseph Joanovici voit la ligne d’arrivée. Depuis le début de la guerre, il court, pour avoir toujours une longueur d’avance sur ses adversaires. Après les nazis, bientôt hors course, un autre camp est entré dans la partie, pas moins dangereux pour lui : la Résistance. Sa carte de la Gestapo l’a tiré de plus d’un mauvais pas, et ses amitiés l’ont rendu riche…N’étant plus à un paradoxe près, il dénonce et sauve, ravale émotions et morale et finance la Résistance avec l’argent des nazis. Car la libération arrive, et avec elle, Joano le sait, la honte d’un peuple qui a aidé à commettre un génocide. Pour conjurer cette honte, il va falloir trouver des coupables. Et pour ne pas faire partie de ceux-là, Joano tombe dans un puits de noirceur, où le pardon sera impossible à retrouver.Sans juger, sans condamner, les deux auteurs racontent l’extraordinaire destin d’un homme capable du pire et du meilleur. Une mise en scène à la maestria cinématographique, un dessin révélant sur les visages toutes les subtilités d’une humanité en souffrance, pour une série incontournable, saluée conjointement par critiques et lecteurs.Il était une fois en France a été sélectionnée à Angoulême 2010. Cette série déjà vendue à 250.000 exemplaires a par ailleurs reçu de nombreux prix : Prix Saint-Michel du Meilleur Scénario 2008 et du Meilleur Album 2009, Prix du "Parisien" de la Meilleure BD en 2009…

Extraits & Citations (0)

Les avis sur ce livre (0)

A propos de l'auteur
Fabien Nury
Fabien Nury, né le 31 mai 1976, est un scénariste de bande dessinée français.
Du même auteur (25)

& aussi

d'articles
Oeuvre de Nonotak intitulée "Daydream v.2"

Comment construire un espace entre le réel et la fiction ?

Les émois du moi d'Annie Ernaux

Le goût du frisson : les meilleurs polars et thrillers de la saison

L'amour entre un peintre et son modèle selon Joann Sfar

Shakespeare, l’immortelle légende