Tous les extraits

Le califat d'Hélios: roman

Le califat d'Hélios - I

I pages 11-13 Mais quelle mouche m’avait, ce jour-là, piqué, moi Pierre Landier pour que je tente, à mon âge, pareil exploit ?! Je n’étais guère aventurier dans l’âme, mais peu à peu l’étais devenu… Et depuis des jours et des lunes, je souffrais… Le jour, par des chaleurs carrément dessiccatives ; la nuit, par la morsure du froid qui faisait éclater la roche rencontrée, préalablement chauffée à blanc. J’avais, la veille, fêté mes quarante-cinq ans dans le désert, à la frontière de l’Arabie Saoudite et de la Jordanie. Je m’étais envolé de Paris...
Terre De Raison: roman

Terre de raison - I

I New York pages 9-13 Je venais de débarquer d’un jet supersonique. New York ! New York, la bien aimée… Cette ville avait une odeur de soufre… Mais elle avait toujours vingt ans d’avance sur toutes les grandes métropoles, et faisait rêver. J’étais, ici, dans Manhattan en ce jour de 2034… et je levais la tête. C’est à ce genre de petit détail ridicule que l’on reconnaît que vous êtes quelque peu étranger à la ville. Mais bien peu y faisaient attention ! ; tout le monde s’en moquait, et c’était bien ainsi ! Ce n’était pourtant pas ma première visite dans...
Poupée de marbre

Poupée de marbre - I

I (pages 11 à 13) Paul venait de pousser la porte à tambour d’un rade si branché qu’il n’accéda au bar que difficilement !… Tant il y avait de monde !… Il avait envie de s’évader… Dès le premier coup d’œil, le lieu lui plut, à la fois par la fantaisie du décor et ses dimensions hors du commun : on y respirait en dépit de la foule ! Aucune femme fatale en vue !… Tant mieux ! songea-t-il. Il pourrait boire plus que de raison, pour oublier les turpitudes de la journée. Il commanda une Adelscott. Trois balles, lui dit-on. En bon...
Acilie et la révoltion

Acilie et la révoltion - I

(début du roman) I Les peaux de bêtes sauvages, dont elle avait entouré ses brodequins, laissaient sur la neige immaculée et dense les traces d’une chimère, tandis que les flocons tombaient drus, balayés par un vent cinglant qui les amoncelait en congères. Sa progression était lente mais plus que jamais déterminée. Nulle réunion secrète de la cellule locale ne pouvait être ajournée, même par temps de chien et météo apocalyptique ! Et Acilie s’y rendait… Alors qu’elle cheminait difficilement dans des bourrasques dignes des blizzards, son laser d’autodéfense...
Destination Parallèle A

Destination Parallèle A - I

I - À l’écart de l’affluence des grands jours, un feu de signalisation ferroviaire venait de changer de couleur. Les voies étaient désertes ; seul un chien égaré errait sur le ballast à la recherche de rares détritus, le plus souvent emportés et disséminés par le vent. Tendant l’oreille, le corniaud s’enfuit aussitôt pour franchir un grillage troué par endroits. Car se dessinait à l’horizon et grandissait un convoi. Presque simultanément, un autre train apparut en sens inverse, en provenance de la gare du sud, toute proche. Là, sous une verrière flambant...
Cnidaria: Reine Méduse

CNIDARIA,Reine méduse

  …Il y aura de cela quelques milliards d’années, un soleil rouge explosa en entraînant avec lui un chapelet de planètes qui se brisèrent. Les morceaux prirent leur envol et formèrent des astéroïdes qui, s’étant dévié de leurs trajectoires, se dispersèrent dans l’Univers. Certains  portaient sur eux de la glace et parfois les germes de la vie. … En 2045, la Terre connaîtra une guerre atypique pour les communautés humaines que les historiens appelleront, LE CONFLIT DES MÉDUSES…..
Trois Baisers

Trois baisers

Dans son dernier livre Katherine Pancol nous emmène en voyage.  « Trois baisers, Trois baisers et l'homme caracole, libre, flamboyant, crachant du feu et des étoiles. Ses sens s'affolent, il voit mille lucioles, des pains d'épices, des incendies... » Ils sont de retour, tous les personnages chers à Katherine Pancol et à ses lecteurs. Et ça crépite ! Les histoires se nouent, s'emmêlent, se tendent, éclatent, repartent. On craint le pire, on espère, on respire, on retient son souffle jusqu'à la dernière ligne. Des rencontres, des espoirs, des trahisons, des soupçons, des...
Auprès de moi toujours

"Auprès de moi toujours" de Kazuo Ishiguro

Un livre signé Kazuo Ishiguro, prix Nobel de litétrature 2017, sur la nostalgie de l'enfance.  Jadis, Kathy, Ruth et Tommy ont été élèves à Hailsham, une école idyllique, nichée dans la campagne anglaise, où les enfants étaient protégés du monde extérieur. Ils ont été éduqués dans l’idée qu’ils étaient des êtres à part, et que leur bien-être personnel était essentiel à leur épanouissement, ainsi qu’à la société dont ils feraient partie un jour. Mais pour quelle raison les avait-on réunis dans ce lieu si particulier ? Des années plus tard, Kathy...
Nocturnes : Cinq nouvelles de musique au crépuscule

"Nocturnes: Cinq nouvelles de musique au crépuscule" de Kazuo Ishiguro

Cinq nouvelles mélancoliques signées Kazuo Ishiguro, prix Nobel de littérature 2017 : Des piazzas italiennes aux collines de Malvern, d’un appartement londonien à l’étage feutré d’un hôtel sélect de Hollywood, ce cycle sublime de nouvelles explore l’amour, la musique et le temps qui passe. Musiciens de rue, stars déchues et rêveurs, chacun des personnages est saisi dans une quête intime, un moment de vérité. Comme le rythme de la musique qu’il évoque, imprégné de thèmes obsédants, le quintette résonne de questions spirituelles et éternelles : le combat...
Le géant enfoui

"Le géant enfoui" de Kazuo Ishiguro

 Kazuo Ishiguro vient de recevoir le prix Nobel de littérature. "Le géant enfoui" se passe en Angleterre pendant le haut Moyen Age. Dans un pays en proie à toutes sortes de superstitions vivent Axl et Beatrice. Leur amour a résisté aux années, mais leurs souvenirs sont aussi brumeux que les montagnes et les vallées qui les entourent. Ils décident de faire un voyage pour rejoindre leur fils qu'ils n'ont pas vu depuis des années. Des obstacles se dressent sur leur chemin, parfois étranges, parfois terrifiants. Sommes-nous les otages impuissants de notre mémoire...
Main basse sur le sixième continent

Main basse sur le sixième continent

Nous nous éloignons des invités et nous nous rapprochons du hublot panoramique qui permet, à cette hauteur vertigineuse de 324 mètres, comme la tour Eiffel de Paris, d’observer la vaste étendue du 6ème continent et quelques carrés des Célébrités Posthumes dont celles de Papa Legba et du Minotaure, qui s’étalent à nos pieds. Nous souhaiterions apercevoir le Minotaure car il se montre rarement. Il préfère rester caché dans son labyrinthe de brume. C’est son habitude mais parfois on peut l’entendre hurler, meugler, et c’est terrifiant car il a un souffle...
Main basse sur le sixième continent

MAIN BASSE SUR LE SIXIÈME CONTINENT

Le soleil est jaune, très chaud et placé haut dans le ciel. La peau blanche de Lola vire soudainement au rouge, sous la puissance de ses traits. Plus loin, après quelques heures de navigation, nous croisons un être bizarre qui vole non loin de nous ; il est d’aspect, mi-mouette mi-chien. Sa gueule ressemble à celle d’un chien jaune ; elle est poilue mais presque aussi longue qu’un bec d’oiseau. Son corps est couvert de plumes sur son dos et de poils sur son ventre. C’est un être mutant ; il a pris la forme vivante d’une sculpture antique dont le rôle était...
Lucy Africa

Lucy Africa

Sam se lève enfin, branche sa radio de laquelle sort un air de variété des années 1980 et continue son chemin, jusqu’à la salle de bains, en dansant comme si elle volait maladroitement. Elle boit un bol de lait blanc et chaud, s’habille avec des dessous de dentelle rouge, de presque rien, quelques grammes à peine, un short et un polo, en cachemire, sur lequel sont brodées quatre roses noires, et enfile une jupe fabriquée avec un tissu plastique nervuré aussi transparent que les ailes d’un papillon éphémère, d’une libellule, d’une mante religieuse ou,...
L'arbre du Kamas

l'arbre du kamas

… J’arrive dans ma rue. Une bouffée d’air humide me frappe le visage. La mort de Paula Je jette mon cigare Toscan, dont une des extrémités est déjà humidifiée par ma salive, mélangée à sa nicotine, sur le trottoir luisant. L’autre bout rougeoie un instant sous sa cendre gris clair, subtile porte vers l’enfer. Il agonise et enfin s’éteint sous les pleurs de la nuit. Flash. Je rencontre Éros le puissant, c’est un chien Doberman qui traverse lentement la place Montparnasse. Ses muscles frémis- sent sous sa peau, sous son pelage marron, quasi noir. Il...
Alpha Cha et Le tatouage de Jade

Alpha Cha et Le tatouage de Jade

  Alpha Cha et Le tatouage de Jade   Alpha Cha …Urane prend la parole : « — Soyons clairs, qu’avons-nous rencontré pendant ces dernières huit heures, depuis que nous avons pénétré dans le territoire de la brume blanche. En fait, pas grand-chose, des rues vides ou presque, un lapin rose qui ressemble à Roger Rabbit en train de se balader à Toon ville, le Christ dans une version prédatrice atypique culturellement, un Ganapati ventru, un champ de lys blanc odoriférants, une banderole déployée sur la tour Eiffel grise et je passe sur les seconds rôles...
Alcor Adam

Alcor Adam

Quelques oiseaux nus planent dans le ciel comme le feraient des cerfs-volants. Nous avons vu pour la première fois un animal gigantesque que nous avions, du fait de sa masse, baptisé Eléphantor. Il se tenait immobile, debout à la lisière de la forêt. Il ressemblait à un éléphant bleu, de haute taille possédant une longue trompe ressemblant à une liane qui se terminerait par un entonnoir et un corps épais déformé par une dizaine de bosses ressemblant à celles des chameaux mais disposées, en vrac, sur l’ensemble de son corps. Les Rgors, depuis toujours, les domestiquaient...
Meurtres dans un paysage qui n'est pas encore le nôtre

Meurtre dans un paysage qui n'est pas encore le notre

… Le signal lumineux prévient : «  — Attention, tornade de magnitude cinq, magnitude cinq, attention... » Je me prépare au choc, mes compagnons aussi. Le tuba de la tornade, de couleur rouge comme la terre du paysage que nous traversons, arrive vers nous et nous passe dessus ; le blindage du train résiste aux coups et il reçoit sans broncher les offrandes furieuses du ciel, qu’elles soient sous la forme d’arbres déracinés, de clôtures, de toits brisés ou d’animaux arrachés à la terre avec des os brisés et ensanglantés. Elle s’intéresse à nous...
Frederick & Rosemary WEST: La Maison de l'Horreur

Frederick & Rosemary WEST

A Ann, Charmaine,  Lynda, Carol Ann, Lucy, Therese,  Shirley, Juanita,  Shirley, Alison, Heather et à toutes les autres victimes, connues ou anonymes.   PREFACE A l’instar de tous les pays du monde, le Royaume-Uni compte son lot de tueurs en série. Certains ont accédé à une notoriété macabre eu égard à l’horreur ou à l’ampleur de leur activité, tel le Docteur Harold Shipman, convaincu de quinze meurtres et soupçonné d’en avoir commis deux cent cinquante. Ces criminels ont laissé derrière eux des traces indélébiles, érigeant parfois à la...
Aglaé! Faut rentrer!

Aglaé! Faut rentrer!

Aglaé mange l'herbe dans le pré en chantant: Agla gla, Aglaé, veut pas pas, pas rentrer. Agla gla, Aglaé, veut man man, veut manger l'herbe dans le pré!
Légende d'un dormeur éveillé

Légende d’un dormeur éveillé

L’été 1930 est reparti comme un voleur, emportant sur son dos un sac de mauvais présages. Robert, Youki et Foujita ont regardé les files s’allonger aux portes des soupes populaires, entendu les clameurs montant des ventres affamés. Cette rage qui tourne comme un fauve à la recherche d’un défoulement, fût-il brutal et aveugle. Occuper des journées blêmes, sans horizon. La valse sans fin de gouvernements interchangeables, dont on ricane pour ne pas en pleurer. L’impuissance devant ces marionnettes qui n’ont que patrie et morale à la bouche. Réarmer ou pas, dévaluer le...

Pages

En ce moment

36e Foire de Brive : une affluence record

Placée sous la présidence de Laurent Gaudé, la 36e Foire du livre d

Olivier Guez, lauréat du Renaudot pour "La disparition de Josef Mengele"

Décidément l'Histoire dans le contexte de l'Allemagne nazie séduit les jury.

En attendant le nom du ou de la lauréat(e) du Goncourt 2017, voici le menu des académiciens

Le chef du restaurant Drouant Antoine Westermann a tweeté le menu qu'il a concocté pour le déjeuner des académiciens Gon

Le TOP des articles

& aussi