"Le voyage intérieur du lecteur"

Lorenzo Soccavo : « Wattpad, une expérience qui change l'écriture »

Lorenzo Soccavo est spécialiste en prospective du livre. Passionné par les nouvelles formes de lecture et d'édition, il a décidé de tester un nouveau projet d'écriture, fondé sur une publication en chapitres  sur la plate-forme Wattpad. Le Voyage intérieur du lecteur se veut une réflexion futurologique sur les mutations des dispositifs et des pratiques de lecture. Et quoi de mieux qu'une publication alternative et interactive pour l'explorer ? Lorenzo Soccavo nous fait part de son expérience et des questions qu'elle soulève.
>Lire aussi notre article qui explique comment fonctionne Wattpad

Le principe de Wattpad est simple : publier petit à petit les chapitres de son livre, et lire en direct les réactions des lecteurs. C’est la plate-forme qu’a décidé d’utiliser Lorenzo Soccavo pour son dernier livre, Le Voyage intérieur du lecteur. Lui qui est spécialiste de la prospective du livre nous explique les changements que cela apporte à sa façon d’écrire, et à la façon de lire. 

Viabooks : Qu’est-ce qui vous a décidé à écrire via Wattpad ?

Lorenzo Soccavo : Wattpad est une plate-forme de publication qui rassemble une majorité d'adolescents et de jeunes adultes passionnés par la lecture et l'écriture, et c'est là absolument le type de lectorat que je désire toucher avec ce projet spécifique, dont le titre est je pense assez explicite : Le Voyage Intérieur du Lecteur. Je suis chercheur en prospective du livre et de la lecture et, chose rare sur Wattpad, j'y publie donc de la non-fiction, mais avec cette particularité de traiter justement de la passion que je partage avec les membres de cette communauté : le plaisir de lire et le besoin d'écrire.

Avez-vous l’impression que cela modifie votre manière d’écrire ?

L. S. : Oui et c'est bien ce que j'espérais ! L'interface est conçue de façon à inciter à une publication régulière par courts chapitres. En gros le système du feuilleton. Elle est conçue aussi pour encourager les commentaires et les possibilités d'indiquer à l'auteur si l'on aime son travail. Je me sais lu et je me sens tenu à respecter le rythme que je me suis fixé au départ d'un chapitre par semaine. Je me sens aussi la responsabilité d'éclairer vraiment sur ce sujet de la lecture de fiction : que se passe-t-il quand nous lisons une histoire et pourrions-nous trouver des dispositifs ou des stratégies pour nous y immerger davantage, y voyager véritablement ? Je suis au pied du mur. Je n'ai pas d'autre choix que de faire de la bonne vulgarisation. Là je ne m'adresse plus aux professionnels du livre et de la lecture comme je le fais ordinairement, mais aux lectrices et aux lecteurs.

Avez-vous l’impression que les retours que vous avez influent sur la manière que vous envisagez d’écrire la suite ?

L. S. : Bien plus que l'impression ! Pour moi cette dimension était clairement intégrée à mon projet dès le départ. Je salue mes lectrices et mes lecteurs car Il faut avoir de la curiosité et une vraie ouverture d'esprit, non seulement pour s'engager sur ce type de plate-forme, mais aussi et surtout pour s'interroger sur le propre plaisir que l'on prend soi-même à lire et à écrire. Je réponds à tous les commentaires et souvent j'en tire profit pour enrichir les chapitres précédents, réécrire un passage où je n'avais pas été clair, et, en effet, aussi pour anticiper le contenu des chapitres à venir.

Avez-vous l’intention par la suite de faire publier votre livre ? Si oui, sous quelle forme ?

L. S. : J'espère bien qu'il le sera. Plusieurs centaines de lectures et plusieurs dizaines d'abonnés et de commentaires en seulement deux mois, et sur ce thème bien particulier du voyage intérieur du lecteur, cela montre bien qu'il y a un vrai intérêt chez les gens qui lisent et qui sont logiquement ceux qui achètent des livres. Pour ce qui est de la forme que pourrait prendre une telle édition, il est encore trop tôt je pense pour en décider. Mais je suis toujours ouvert à toutes les propositions, classiques ou innovantes.

Pensez-vous qu’on va voir se développer de plus en plus de nouveaux supports d’écriture (et non pas de lecture) ? Ce serait alors une sorte d'écriture 2.0 ?

L. S. : Probablement, mais je pense que la véritable innovation viendra plutôt de l'émergence de nouvelles pratiques. En fait, nous nous adaptons et nous assimilons des offres techniques et commerciales à des besoins ancestraux dont nous sommes depuis toujours les porteurs. Échanger, converser, transmettre nos mythes et se raconter des histoires, toujours y croire et lancer des passerelles entre le réel et l'imaginaire…, nous parcourons les mêmes chemins, mais avec des véhicules, des moyens différents. Le cap que nous nous apprêterions à franchir me semble plutôt celui d'un abandon progressif de l'écriture manuscrite, et donc du geste. Une nouvelle gestuelle se met en place avec les interfaces tactiles. Cela change notre rapport à l'écriture. De plus en plus nous n'écrivons plus seulement avec des signes qui figent la parole, mais avec des smileys, des photos, des vidéos et des sons...

Ne sommes-nous pas en train de voir cette écriture se rapprocher de celles des séries TV, où les scénaristes tiennent compte des réactions des spectateurs lorsqu'ils écrivent la suite de la série ?

L. S. : Oui, le rapprochement est intéressant. Mais soulignons aussi que de plus en plus de personnes sautent le pas et veulent prendre les rênes en mains, nous le voyons avec les fanfictions, et les jeux en réalité alternée. Être spectateur c'est rester passif, or depuis les peintures rupestres nous cherchons à passer de l'autre côté du miroir. C'est le thème de mon livre sur Wattpad ! De plus en plus il y a des offres commerciales qui cherchent à tirer profit de notre besoin d'évasion dans la fiction, mais le numérique nous apporte maintenant des outils pour nous émanciper. Wattpad en est un bon exemple.

Peut-on imaginer qu’il y aura même peut être, à terme, des écritures avec des votes où l’écrivain posera des questions auxquelles les lecteurs répondront par un vote ?

L. S. : Je n'ai pas d'exemple qui me vient à l'esprit mais cela a déjà dû se tester. Nous devons être vigilants je pense car ce serait un échec terrible si la liberté des lecteurs passait par un asservissement des auteurs. Un livre comme celui que vous évoquez pourrait s'écrire sans auteur, seulement avec un bon algorithme. Des générateurs de textes performants existent déjà. Les auteurs doivent rester libres d'écrire ce qui est essentiel pour eux sans se soucier de plaire au plus grand nombre. Sinon ce sera un nivellement affreux et une stagnation de la littérature. Si un lecteur veut absolument lire quelque chose de bien précis il n'a qu'à l'écrire lui-même ! C'est dans ce mouvement d'émancipation que nous entrons, c'est justement ce qui s'exprime sur Wattpad.

Avez-vous déjà publié autrement que via Wattpad ?

L. S. : Oui, plusieurs fois et depuis quelques années, en édition imprimée traditionnelle et en édition purement numérique aussi, comme seul auteur ou dans des ouvrages collectifs. Mais toujours dans de petites structures indépendantes, à croire que pour une raison ou une autre la grande édition ne s'intéresse pas à la prospective du livre et de la lecture. C'est curieux, mais surtout triste et inquiétant. C'est pour cela d'ailleurs que j'en appelle aujourd'hui directement aux lecteurs et à la jeunesse !

>Lorenzo Soccavo, Le voyage intérieur du lecteur, à retrouver ici sur Wattpad 
>Aller aussi sur le blog Prospective du livre pour retrouver les tribunes de Lorenzo Soccavo

En savoir plus

>Découvrez un extrait de "Les Mutations du livre et de la lecture" de Lorenzo Soccavo : 

>Découvrez une conférence de l'auteur :  

5
 

En ce moment

14 romans français et 14 romans étrangers dans la 1e sélection du Prix Femina

Le jury  du prix Femina a retenu 14 romans français et 14 romans étrangers pour  sa 1e sélection.

Premières sélections pour le prix Médicis

Le jury du prix Médicis vient de dévoiler la liste de ses premières sélections : 12 romans français et 10 romans étrangers  y figurent. 

10 livres dans la liste de la première sélection du prix de Flore

Dix livres ont été sélectionnés par le jury du prix de Flore pour sa première liste.

Adeline Dieudonné reçoit le prix du roman FNAC pour "La vraie vie"

 Le 17e Prix du Roman Fnac est attribué à Adeline Dieudonné pour La Vraie Vie, publié aux éditions L’Iconoclaste.

Le TOP des articles

& aussi