"Du domaine des murmures", Carole Martinez par pascalemadeleine

5
0 avis
 
Noter 
 
Recommander : 
 

            Pour échapper à un mariage dont elle ne veut pas la jeune Esclarmonde choisit de s’emmurer dans la propriété de son père. Paradoxal statut, l’emmurement devient évasion. Le matin de son emmurement, un homme la viole. Elle se tait et commence sa vie de recluse.

            Voici le récit d'une jeune emmurée, dont la quête spirituelle s'efforce de transcender la douleur d'un monde où les femmes ne s’appartiennent pas. Loin de conquérir la solitude, elle se retrouve au croisement des vivants et des morts.  

A la croisée des légendes,  Carole Martinez livre ici un conte pour adultes. Un conte étonnant et cruel solidement renseigné sur le quotidien de la vie féodale et des croisades.

            L’écriture poétique, précise et épurée nous fait vivre la réclusion, les voyages, les extases et les errances de l’emmurée, comme elle nous conta le long voyage de Soledad dans « Cœur cousu », son premier roman.            

            En gardant une respiration épique et un lyrisme incantatoire, l’allégorie devient une réflexion virtuose, sans être didactique, sur l’ambiguïté du pouvoir, qu’il s’accomplisse dans la religion, la paternité, ou dans la psychanalyse.

 

par pascalemadeleine, le 13 février 2012

Noter : 
 
|
Recommander :