"Ici"

Richard McGuire, un écrivain hors-norme

« Ici » ne respecte aucun code de la bande dessinée classique. C’est sûrement ce qui lui a valu de remporter le Fauve d’Or du Festival International de la Bande Dessinée (FIBD) d’Angoulême. Richard McGuire y raconte une histoire, celle du temps qui passe, pour un album envoûtant et une expérience sensorielle inédite. 

La polémique qui a ébranlé le festival d’Angoulême cette année avec sa sélection jugée sexiste ne semble pas avoir influencé le choix des jurés pour la remise des « fauves ». En effet, cette édition du festival a récompensé presqu’exclusivement des hommes, malgré la présence de nombreuses femmes dans la sélection après sa modification. Les récompenses semblent néanmoins largement méritées, et la plus haute distinction a été faite au dessinateur Richard McGuire pour son album Ici (Gallimard). L’album de 300 pages, qui démonte tous les codes de la BD classique, a remporté le Fauve d’Or samedi 30 janvier, succèdant ainsi au dessinateur Riad Sattouf. Il avait gagné cette prestigieuse récompense pour son album L'Arabe du futur: une jeunesse au Moyen-Orient (1978-1984), publié aux éditions Allary. 

 

Un seul lieu pour une plongée vertigineuse dans le temps

Ici raconte l'histoire d'un lieu, vu d'un même angle, celui d’un salon, et celle des êtres qui l'ont habité à travers les siècles. Dans cet espace délimité, les existences se croisent, s'entrechoquent et se font étrangement écho, avant d'être précipitées dans l'oubli. Seuls repères de cet album atypique, une fenêtre et une cheminée. Nous sommes donc dans une maison de Perth Amboy, au New Jersey, là où l’auteur a grandi. Plus de 800 000 ans défilent sous les yeux ébahis du lecteur, sans jamais s’éloigner de ce salon. Richard McGuire nous fait voyage de 2014 à 1957 en faisant un détour par l’an 50 000 avant J.-C., avant de faire un bond dans le futur pour se retrouver en 2113. Le dessinateur y décrit tout ce qui s’est passé à cette époque, et quand il ne le sait pas, il l’invente. L’auteur ne suit aucun ordre chronologique logique. Pour s’y retrouver, la date est toujours indiquée dans un coin de l’image, et on s’aide du décor, des vêtements ou des coiffures pour déceler l’époque. 

Importance du temps, insignifiance de l'homme

Dans Ici, c’est donc le temps qui compte. Il n’y a pas de personnage principal. «Le seul protagoniste est le temps», explique Richard McGuire. C’est avec les quelques bribes de discours que le lecteur doit se débrouiller pour en comprendre le sens, pour dénouer les liens qui unissent chacune des époques. Car dans Ici, les choses qui se sont passées à des siècles d’écart se font écho, même si ce n’est pas toujours évident de les déceler. Le dessinateur propose ainsi une expérience sensorielle inédite, puissante et presque magique du temps qui passe. Et finalement, quand on referme l’album, c’est d’une sorte de mélancolie dont on est empreint, avec un sentiment d’insignifiance. Celle de l’être humain, de son passage éphémère sur la terre. 

 

Un écrivain atypique, dessinateur et musicien

Pour cette oeuvre, Richard McGuire se serait inspiré du tout nouveau Windows, il y a plus de 25 ans. En 1989, il propose six planches en noir et blanc aux colonnes du magazine RAW d’Art Spiegelman, qui marche le début de sa notoriété. Par la suite, il deviendra une figure de l’illustration de presse, en signant des couvertures du New Yorker et en étant publié dans le New York Times ou Le Monde. Il publie aussi des livres pour enfants salués par la critique et participe à la réalisation de deux longs-métrages d’animation français dans les années 2000 : Loulou et autres Loups et Peur(s) du noir.


Une version numérique avec des variantes créatives

L’homme de 58 ans, qui est aussi musicien (il fait partie du groupe Liquid Liquid), ne publiera par ailleurs que des histoires courtes pour des magazines ou des livres adultes. Mais face au succès d’Ici, une version numérique du livre a été mise en ligne, bien qu’elle ne soit disponible qu’aux Etats-Unis pour l’instant. Une version qui permet à l’auteur plus de libertés, lui qui avait imaginé de mélanger toutes les pages pour chaque exemplaire du livre, afin que chaque lecteur ait une expérience différente. Comme quoi, les livres numériques peuvent présenter un avantage face à l’édition classique.  

>Richard McGuire, Ici, Gallimard

4
 

En ce moment

Les candidatures sont ouvertes pour le Prix de poésie de la Fondation pour la Vocation

La Fondation pour la Vocation a lancé son appel à candidatures pour le Prix de Poésie 2017.

A noter dans vos agendas, du 22 au 25 juin, le Marathon des mots à Toulouse se met à l'heure "Mundo latino"

Du 22 au 25 juin 2017, artistes et écrivains se donnent rendez-vous pour la 13e édition du Marathon des mots, festival international de littérature

Le TOP des articles

01
"Des hommes sans femmes"

Le dernier Murakami : intense et fascinant

02
Chronique de Marie-Josée Desvignes

Et si lire permettait de vivre plus ?

03
Prix Littéraires

Le Prix Wepler

Photo :  Blog Cross médias 04
"Fahrenheit 4.0"

La disparition du livre est-elle évitable?

05
Critique libre

Dolce Vita, le dernier livre de S.Greggio

& aussi