Bande dessinée

Les mille facettes de Moebius

Ses univers sont portés par une imagination inouïe et font rêver les générations depuis près de cinquante ans, Jean Giraud alias Moebius ne cesse d'innover. Du western aux incursions cosmiques, cet artiste déploie son univers des terres de l'enfer aux brumes du paradis. Regard enfin sur toute une partie de l'oeuvre où l'onirisme fait des yeux doux à la science-fiction.


Aller sur la fiche de Moebius
Aller sur la fiche du catalogue Moebius transe forme

Jean Giraud, le célèbre dessinateur de Blueberry depuis un demi siècle, investi au près de William Vance et Jean Van Hamme en 2007 dans l'épisode de XIII La Version Irlandaise est encore Moebius, créateur de l'Incal, d'Arzach ou du Garage Hermétique. Inclassable, éclectique, foisonnant: la fondation Cartier lui offre une consécration pour son oeuvre qui ne cesse de surprendre.
L' exposition résulte d'une rencontre féconde et suivie entre la fondation Cartier et l'artiste dont on avait pu voir l'oeuvre en 1999 dans 1 monde réel, réflexion qui interrogeait les rapports entre réalité, fiction et science fiction. Assez didactique, celle présentée actuellement se développe à travers deux grandes parties ponctuées au début par la projection d'un film d'animation où nous retrouvons Stel et Atan, héros du Monde d'Elena.
Que sait-on de ce génial créateur? Qu'il a plongé dans la bande dessinée à 17 ans, fasciné par l'univers des cowboys. En 1963, il est appelé par le magazine Pilote qui publie le premier numéro de l'aventure de Blueberry. Dans les mêmes années, il prend le pseudonyme de Moebius emprunté au mathématicien allemand August Ferdinand Möbius en participant à Hara Kiri.

De Giraud à  Moebius

Si Moebius écrit dans le futur, Giraud ou Gir, son autre pseudo reprend à son compte les codes de la bande dessinée classique des années soixante. Pur et réaliste dans le western, il déploie sa fantaisie et sa créativité allant de la science fiction à la métaphysique dans ses séries L'Incal, Arzak. En 1975, avec Jean-Pierre Dionnet, Philippe Druillet et Bernard Farkas, il créé les éditions des Humanoïdes et fait évoluer le regard sur la bande dessinée
Cet artiste foisonnant a su créer des oeuvres parfaitement distinctes qui bousculent les formes du genre. L'identité de l'artiste est double ainsi que le ruban Moebius dont les deux faces se rejoignent pour n'en former qu'une seule.

Blueberry

Si il est question de western dans Blueberry, cette série est pourtant bien française. Pour Giraud, Blueberry a d'abord "les traits du Belmondo de la Nouvelle Vague". Le western était à la fin des années cinquante un genre très en vogue. Giraud se souvient qu'à Fontenay sous Bois où il vivait alors, la salle de cinéma de quartier passait jusqu'à cinq westerns par semaine. Fascination pour l'Ouest américain avec son cortège d'images fortes, d'espaces vierges, de liberté.

Inventer de nouvelles formes

Pour créer de nouvelles formes et se surprendre l'artiste cherche à sortir de lui-même. La transe du titre de l'exposition renvoie à l'attitude du dessinateur devant son oeuvre. "Dessiner en soi est déjà une transe" confiait Moebius à Sylvie Santini. Pour cette exposition à la fondation Cartier, l'artiste présente encore son premier film en 3D. Ce qui pourrait être perçu comme une nouvelle expérience n'est en réalité pour l'artiste qu'une évolution logique depuis Tron, premier film à la palette graphique  de la fin des années 70 et Startwatcher, premier film en images de synthèse. L'artiste était bel et bien en avance sur son temps.

Des métamorphoses infinies.

Les formes chez Moebius sont ainsi constamment en devenir. Du végétal au minéral, de l'humain à l'animal, les corps se transforment, les jeunes vieillissent tout à coup. Les espaces et les thèmes abordés invitent l'oeuvre à se déployer: "Le désert, le rêve, la méditation, les cristaux sont autant de "métaprocessus" destinés à provoquer une sortie du corps, à transgresser les normes, à entrer en transe pour créer de nouvelles formes. Ces expériences intenses lui permettent d'explorer l'étrange, le fantastique et de défier à travers ses dessins, les lois de la rationalité et de la vraisemblance" souligne le catalogue. La métamorphose est au centre du travail de l'artiste et joue le rôle de moteur du processus créatif. Jusqu'au coeur de l'exposition, Moebius invite la métamorphose: pendant le mois de Janvier, l'accrochage prendra d'autres visages avec la présentation de nouveaux dessins et planches de l'artiste.

L'inspirateur Moebius.

Son oeuvre a marqué et influencé grand nombre d'artistes. De la publicité au jeu vidéo, du cinéma à la science fiction, les univers de Moebius sont sources d'inspiration. Pensez à ses collaborations avec Luc Besson pour Le Cinquième Elément avec le personnage de la Diva, James Cameron dans Abyss pour les créatures sous-marines ou encore  Ridley Scott pour Alien le Huitième Passager avec les costumes.

Réalisme et Imaginaire

L'oeuvre de Moebius est enfin passionnante à décrypter car elle passe des mondes de l'imaginaire à la réalité qui nous enveloppe. Ses créatures hybrides témoignent de sa fascination pour la génétique. De l'infiniment petit à l'infiniment grand, ses univers questionnent le vivant et les raisons de notre présence sur terre. Ses mondes posent cette réflexion fondamentale qui le hante: "Existe-t-il un grand architecte qui a tout prédéterminé ou bien l'univers a-t-il une intelligence propre qui organise l'évolution du monde, en quelques secondes ou en plusieurs années lumière?" Vaste et passionnant champ d'étude à travers lequel les rêves s'emboitent et se mêlent à la réalité jusque dans l'identité même de l'artiste magicien.

En savoir plus

Moebius-Transe-Forme
Fondation Cartier pour l'art contemporain
261, boulevard Raspail
75014 Paris
Ouvert tous les jours sauf le lundi de 11 heures à 20 heures (nocturne le mardi)
http://fondation.cartier.com/
Jusqu'au 13 Mars 2011



Aller sur la fiche de Moebius
Aller sur la fiche du catalogue Moebius transe forme
3
 
Articles associés
Bande dessinée

Les mille facettes de Moebius

Ses univers sont portés par une imagination inouïe et font rêver les générations depuis près de cinquante ans, Jean Giraud alias Moebius ne cesse d'innover. Du western aux incursions cosmiques,...
Planches en diaporama

Les personnages de Moebius

Partons à la découverte des personnages créés par Jean Giraud. Du lieutenant Blueberry à l'élégant major Grubert en passant par Stel et Adan débarquant sur la planète Edena.

En ce moment

"Surface" d'Olivier Norek lauréat 2019 du Prix Relay des Voyageurs Lecteurs

Le 42ème Prix Relay des Voyageurs Lecteurs a été décerné à Olivier Norek, pour son livre Surface aux éditions Michel Lafon.

"Ne reste pas à ta place", un livre inspirant de Rockaya Diallo

Après une belle bibliographie, la militante Rokhaya Diallo frappe fort avec son nouveau livre sorti le 27 mars dernier aux éditions Marabout.

"L'archipel français",de Jérôme Fourquet reçoit le Prix du livre Politique 2019

Le samedi 30 mars 2019, Jérôme Fourquet, directeur département de l'opinion de l'Ifop et politologue a reçu le prestigieux Prix du l

Ali Zamir reçoit le Prix roman France Télévisions pour "Dérangé que je suis"

Ali Zamir s'est vu remettre ce mercredi le prix France Télévisions 2019 pour son roman Dérangé que je suis aux éditions Le Trip

Le TOP des articles

& aussi