Embarquement pour Saint-Malo

"Festival Étonnants voyageurs": la littérature à la conquête du monde

Cette année encore le salon les Etonnants Voyageurs réunit du 3 au 5 juin 2017, les passionnés de littérature, d’images, de débats. Au programme plus de 200 écrivains, dessinateurs, photographes et cinéastes, 300 rencontres, débats, cafés littéraires, une quinzaine d’expositions, 150 projections de films documentaires et de fiction, 7 prix littéraires et un espace librairie de 5 000 m2. Cette année, ce berceau des écrivains du monde entier, s’articulera autour d’une question centrale pour nos sociétés, celle de l’avenir de nos démocraties : « Nous sommes plus grands que nous. Démocratie, littérature : même enjeu ». Ce salon vous tente ? Viabooks vous en dit plus sur ces Etonnants Voyageurs de 2017

Chaque année le salon les Etonnants Voyageurs attire environ 60 000 visiteurs. Ce festival s’impose parmi les plus grands évènements littéraires de France. Au vu de l’arrivée prochaine de la 28ième édition, on vous en dit plus sur le programme.

Qu’est-ce que les Etonnants Voyageurs ?

Les Étonnants Voyageurs est un festival international du livre et du film organisé annuellement à Saint-Malo. Crée en 1990 par Michel Le Bris, Christian Rolland, Maëtte Chantrel et Jean-Claude Izzo cet évènement explore les littératures d’Orient, d’Amérique latine et d’Afrique. Chaque année, deux cents écrivains de différentes nationalités se retrouvent à Saint-Malo pour trois jours de rencontres, débats, lectures, cafés littéraires, dans 25 lieux de la ville. Le nom singulier de ce festival provient d’un poème de Baudelaire, Le Voyage, dédié à Maxime Du Camp :

« Étonnants voyageurs ! Quelles nobles histoires

Nous lisons dans vos yeux profonds comme les mers !

Montrez-nous les écrins de vos riches mémoires,

Ces bijoux merveilleux, faits d'astres et d'éthers. »

Cette volonté d’être tourné vers le monde a amené les Étonnants Voyageurs à ouvrir leurs portes dans de nombreux pays. Ces éditions à l’étranger nourrissent en retour le festival de Saint-Malo. La première exportation a eu lieu au Mali à Bamako en 2000. La manifestation est devenue une biennale depuis 2006, en alternance avec le festival du même nom en Haïti. Premier festival du livre francophone subsaharien, il est le lieu d’affirmation d’une nouvelle génération d’auteurs africains francophone. Le festival a mis en place des « décentralisations » dans 9 villes du Mali. C’est à Bamako, en 2006, qu’est né le projet de manifeste intitulé Pour une littérature-monde en français. L’exportation s’est poursuivie vers Haiti à Port au Prince. Une première édition du festival s'est déroulée en décembre 2007 à Port-au-Prince, sur le thème « Toute écriture est une île qui marche ». Une association « Étonnants voyageurs — Haïti » a été formée pour la mise en œuvre du festival, avec pour principaux partenaires le ministère haïtien de la Culture et l’ambassade de France en Haïti. C’est ensuite en 2008 à Haïfa en Israël que le salon les Etonnants Voyageurs a poursuivi sa route. Une quarantaine d’auteurs ont été invités. Parmi les thèmes de débat abordés : comment filmer la littérature, le concept de littérature-monde, la nécessité de la poésie par ces temps de manque, les liens entre médias et littérature, entre écriture et langue natale, ou encore le rapport à l’histoire. Et enfin en 2013 la première édition du festival à Brazzaville a eu lieu. Au programme des débats littéraires mais aussi des rencontres politiques sur le thème de l'Afrique. Cette édition s'est déroulée dans de nombreux lieux culturels de la métropole.

Le site Les EtonnantsVoyageurs.com a pour mission, une fois les festivals terminés, de mettre en ligne les rencontres du café littéraire et les grands débats ainsi que l’intégralité des rencontres enregistrées en Mp3. Leur site internet va aussi dans le prolongement des éditions d’Étonnants Voyageurs en Haïti et en Afrique : vous pouvez retrouver le programme, les invités, les photographies et la revue de presse complète de ces éditions. C’est donc la vitrine de la « Littérature-monde » et de son actualité.

Les rendez-vous incontournables du salon

Le Café littéraire : Comme tous les ans le Café littéraire de Maëtte Chantrel nous permet de retrouver la richesse de la littérature-monde que nous aimons en compagnie des auteurs français qui ont fait l’actualité littéraire ces derniers mois et les nouvelles voix venues du monde entier. La Turquie, l’Irak, l’Allemagne, l’Islande, la Moldavie, le Vietnam, le Soudan, la Russie, le Canada et quelque 30 pays débarquent ainsi à Saint-Malo. Après 27 éditions brassées et plus de 2 200 auteurs du monde entier le Café littéraire répond encore et toujours à la création d’un lieu chaleureux ou auteurs et lecteurs se rencontrent Pour quelques heures, les lecteurs deviennent spectateurs et se sentent au plus près des écrivains et de leurs univers, de leurs imaginaires et de leurs réalités. Ce moment privilégié permet de créer une relation intime entre le public et l’écrivain autour d’une passion commune, la littérature.

Les cafés littéraires sont animés par Maëtte Chantrel avec la complicité de Michel Abescat et Pascal Jourdana.

Petits déjeuners littéraires : Chaque matin, à 9h à l’Hôtel de l’Univers et au Chateaubriand, Étonnants Voyageurs offre aux festivaliers la possibilité de rencontrer et questionner un auteur, autour d’un petit-déjeuner, dans le même esprit de convivialité du Café littéraire. Un café-croissant en petit comité et l’air marin, frais, d’un matin de juin à Saint-Malo composent une atmosphère propice aux confidences. Le succès des petits-déjeuners littéraires a été tel chaque année que les rencontres se multiplient. Il vous en coûtera seulement le prix du petit-déjeuner ! Une séance de rattrapage est prévue pour les amateurs de grasse matinée. Rendez-vous au bar du Nouveau Monde ou à l’Univers, pour un apéro littéraire : l’occasion d’une rencontre informelle avec un auteur, autour d’un verre. Réservation sur le site Internet du festival.

Tamer Abu Ghazaleh : Musique du monde en co-réalisation avec le théâtre de Saint Malo, Samedi 3 juin  

Tamer Abu Ghazaleh est devenu en quelques années le porte-parole d’une culture arabe moderne en pleine effervescence. Créatif, performer et activiste artistique ce jeune palestinien est extrêmement talentueux. Il fascine tout le monde par la puissance de ses disques et de ses admirables performances scéniques. Multi-instrumentiste, compositeur et producteur, il fait fureur et joue à guichets fermés à Beyrouth, Alexandrie, au Caire, à Amman ou à Tunis. La presse le salue d’ailleurs unanimement : « Tamer Abu Ghazaleh sait faire fureur avec un luth qu’on n’a pas l’habitude de voir dans ce genre de concert, se balade comme un ensorcelé sur la scène, improvisant parfois, faisant monter la cadence jusqu’à un seuil époustouflant.≈» (El Watan, Alger). A l’occasion de ce concert Tamer Abu Ghazaleh présentera son troisième album Thulth, où il accumule avec frénésie trois décennies de musique et de poésie, non sans satire politique, autre composante à son identité musicale.

Samedi 3 juin, à 21h au théatre de Saint Malo (Quartier Saint Servan) / Tarif 20 €, 15€ (réduit), 5€ (tarif jeunes -18 ans) / Vente : billetteries du festival (9h-19h) et sur place à partir de 20h.

Soirée France 5 : Projection du film Solar Impulse et entretien en duplex de Suisse avec Bertrand Piccard

Le 9 mars 2015, à Abu Dhabi, l’avion prototype Solar Impulse prend son envol pour effectuer le premier tour du monde uniquement grâce à l’énergie solaire. Le 26 juillet 2016, Bertrand Piccard achève à Abu Dhabi son premier tour du monde en avion solaire, au terme d’un voyage de 43.000kms. Quinze années de réflexion et de recherche ont été nécessaires pour mettre au point cette aventure. Face à cet incroyable défi écologique il est permis de s’interroger si il permettra de convaincre les pays traversés, le public, les décideurs de développer des technologies propres ? Le festival les Etonnants Voyageurs reviendra sur cette aventure extraordinaire avec la projection du film Solar Impulse, l’impossible tour du monde, un film d’Éric Beaufils et Mathieu Czernichow (Gédéon Programmes, avec la participation de France Télévisions/2016). Après la projection du film les festivaliers pourront assister à un entretien en duplex de Suisse avec Bertrand Piccard.

Bertrand Piccard est le visionnaire à l’origine de Solar Impulse, le premier avion zéro-carburant à l’autonomie perpétuelle. Si les abysses et la stratosphère attirèrent son père et son grand père, Bertrand, lui, est fasciné par les grands défis de notre époque. Avec Solar Impulse, son ambition est de promouvoir l’esprit pionnier en faveur des énergies renouvelables et des technologies propres. Sa double identité de médecin et d’explorateur fait de lui une voix écoutée par les plus grandes institutions qui le considèrent aujourd'hui comme un leader d’opinion influent sur les thèmes du progrès et de la durabilité.

Voyager à Dess(e)in, deux expositions sur la bande dessinée et le voyage

Voyager à Dess(e)in est une exposition qui nous dépayse en réunissant cinq dessinateurs qui abordent le voyage dans leurs œuvres ; Hervé Tanquerelle, Jean Denis Pendanx, Christophe Merlin, Olivier Courtois et Michèle Standjofski. De l’autobiographie à la fiction, du conte au récit de voyage, plus de 120 planches originales sont rassemblées pour faire voyager les spectateurs.

·       Lorsqu’il est invité à participer à une expédition polaire en compagnie de scientifiques, d’artistes et de l’écrivain Jorn Riel dont il a déjà adapté les racontars arctiques en bande dessinée aux éditions Sarbacane, HERVÉ TANQUERELLE n’hésite pas et part, crayons et boîte d’aquarelle en poche.  Ne parlant pas un mot de suédois, n’ayant jamais mis les pieds sur un bateau, il croque dans ses carnets portraits et paysages qui nourriront une auto-fiction pleine d’humour : Groenland Vertigo (Casterman).

·       Dessinateur accompli de bandes dessinées inspirées de récits de voyages, JEAN-DENIS PENDANX passe pour la première fois au scénario et nous livre au travers de somptueuses planches picturales un récit initiatique africain qui nous entraîne Au bout du fleuve (Futuropolis), du Bénin au delta du Niger : un récit fort sur l’état alarmant d’une Afrique miséreuse et polluée.

·       CHRISTOPHE MERLIN a beaucoup voyagé, beaucoup illustré, et signé de nombreux albums pour enfants d’un style très personnel ainsi que des carnets de voyage. Le rêveur, (Thierry Magnier) un conte sur l’amitié écrit par Muriel Bloch, nous entraîne par mers et terre dans une bande dessinée luxuriante.

·       MICHÈLE STANDJOFSKI est issue d’une lignée cosmopolite que les aléas de l’histoire ont fixé au Liban. Guerres, immigrations forcées sur plusieurs générations : elle retrace dans Toutes les mers (Des ronds dans l’Ô), sa généalogie polyglotte, et son attachement pour Beyrouth.

·       OLIVIER COURTOIS, journaliste, a éprouvé un jour le besoin de changer de vie et s’est mis en tête de faire le tour de France en auto-stop. Au fil des kilomètres, les rencontres et les confidences se succèdent. Dessiné par PHICIL, ce « roadtrip » savoureux et plein d’humour, La France sur le pouce (Dargaud), dresse un portrait attachant de gens croisés en chemin, de tous âges et de tous horizons.

La deuxième exposition vous fera voyager au Mexique. Depuis peu Louis Vuitton est devenu éditeur en donnant carte blanche à des artistes dans Louis Vuitton Travel Book. La liberté dans le choix et de leur destination et la technique aboutissent à de splendides carnets de voyages fortement typés. Parti pour un séjour de 40 jours au Mexique, Nicolas de Crécy, nous livre avec Mexico (Louis Vuitton Travel Book), un carnet somptueux, s’attachant à traduire l’ambiance et la lumière particulière à la ville et ses alentours. Panoramiques, végétations, étals de rue, églises s’enchaînent sous sa plume et ses pinceaux avec une acuité, un sens du cadrage et un dessin extrêmement vivant. Une vidéo-interview de Nicolas de Crécy complète l’exposition et éclaire son travail.

Le prix littérature monde 

En mars 2007, à l’initiative de Michel Le Bris et Jean Rouaud, paraissait dans Le Monde des Livres le manifeste « POUR UNE LITTÉRATURE-MONDE EN FRANÇAIS » signé par 44 écrivains. Ce texte revendique l’urgence d’instaurer une littérature soucieuse de « dire le monde », de se frotter à lui pour en capter le souffle – autrement dit, d’une littérature libérée des idéologies qui jusqu’alors prétendaient la régenter. De cette volonté apparait le concept de « littérature-monde ». C’est-à-dire une littérature sans frontière, sans borne qui aborde la langue française comme l’affaire de tous.

En 2014, l’association Étonnants Voyageurs, présidée par Michel Le Bris, et l’Agence Française de Développement se sont associées afin de créer le prix de littérature monde. Paule Constant, Ananda Devi, Nancy Huston, Dany Laferrière, Michel Le Bris, Atiq Rahimi, Jean Rouaud et Boualem Sansal composent le jury prestigieux chargé de récompenser un auteur de littérature française et un auteur de littérature étrangère pour son œuvre qui « dit le monde ». Ce prix a vocation à devenir un grand prix littéraire de Printemps.

Le prix sera proclamé quelques jours avant le festival, à la Rotonde, boulevard du Montparnasse, lieu chargé d’histoire, où tant d’écrivains, de peintres, d’artistes se retrouvèrent dans l’Entre-deux guerres, venus du monde entier. Il sera remis aux lauréats à Saint-Malo.

Le 3 avril, le jury, réuni à la Rotonde, a établi la première sélection et ont retenue :

En littérature française : Des âmes simples de Pierre ADRIAN (Equateurs) / Avant que les ombres s’effacent de Louis-Philippe DALEMBERT (Sabine Wespieser) / Le Venin du papillon d’Anna MOÏ (Gallimard) / Rapatriés de Néhémi PIERRE-DAHOMEY (Le Seuil) / Tropique de la violence de Nathacha APPANAH (Gallimard) / L’Homme qui s’envola d’Antoine BELLO (Gallimard) / Eux & Nous de Bahiyyih NAKHJAVANI (Actes Sud) / Tous de Grégoire POLET (Gallimard) / Marx et la poupée de Maryam MADJIDI (Nouvel Atila) / Séorientales de Négar DJAVADI (Liana Levi) / Six degrés de liberté de Nicolas DICKNER (Seuil) / Premières neiges sur Pondichéry de Hubert HADDAD (Zulma) / La Sonate à Bridgetower de Emmanuel DONGALA (Actes Sud) / Article 353 du code pénal de Tanguy VIEL (Minuit)

En littérature étrangère : Le Voyage de Hanumân de Andreï IVANOV (Le Tripode) / Parmi les loups et les bandits d’Atticus LISH (Buchet Chastel) / Le Dernier amour du lieutenant Petrescu de Vladimir LORTCHENKOV (Agullo) / C’est juste un film de Earl LOVELACE (Le Temps des Cerises) / Heimska de Eiríkur Örn NORDDAHL (Métailié) / No Home de Yaa GYASI (Calmann Levy) / Frankenstein à Bagdad de Ahmed SAADAWI (Piranha) / Le Messie du Darfour de Abdelaziz Baraka SAKIN (Zulma) / Baba Segi, ses épouses, leurs secrets de Lola SHONEYIN (Actes Sud) / Station Eleven de Emily ST JOHN MANDEL (Rivages) / Les animaux de Christian KIEFER (Albin Michel) / Dans la forêt de Jean HEGLAND (Gallmeister) / Volia Volnaïa de Victor REMIZOV (Belfond) / Le mobile de Javier CERCAS (Actes Sud) / Les dieux de la steppe de Andreï GUELASSIMOV (Actes Sud)

Suite à la première sélection trois auteurs et œuvres ont été choisi le 6 mai pour chacune des littératures.  

Pour le prix Littérature-monde français : Makenzy Orcel, L’ombre animale (Zulma) / Simone Schwarz-Bart, L’ancêtre en solitude (Le Seuil) / Carole Zalberg, Feu pour feu (Actes Sud)

Pour le prix Littérature-monde étranger : Ondjaki, Les Transparents (Metailié) / Philipp Meyer, Le fils (Albin Michel) / Joseph Boyden, Dans le grand cercle du monde (Albin Michel)

La scène littéraire jeunesse  

La littérature n’a pas d’âge, c’est pourquoi les scènes littéraires jeunesse se développent de plus en plus dans les salons et les festivals littéraires, pour le plus grand plaisirs de la jeunesse et de leurs parents. Un programme complet est spécialement mis en place par le festival Etonnants Voyageurs pour les étudiants et les plus jeunes.

Concours de nouvelles Etonnants Voyageurs : Organisé pour les jeunes de 11 à 18 ans résidant en France métropolitaine et en Outre-mer, ce concours d’ampleur nationale a su encore une fois trouver ses écrivains en herbe. En mars dernier les nouvelles des jeunes écrivains de 11 à 18 ans ont été envoyées depuis 30 académies françaises. Ces récits devaient donner suite à l’un des deux incipits écrits par le parrain du concours : Marcus Malte. Le grand gagnant du prix Femina 2016 a su inspirer les participants en leur proposant de se questionner sur le thème « L’Homme, cet animal ? ». (« L’homme, l’animal, la nature : indissociablement liés ? Ne dit-on pas souvent que le monde est une jungle impitoyable dans laquelle il faut se battre pour survivre ? Prouvez-le !... Ou prouvez le contraire ! Qu’est-ce qu’un être sauvage et qu’est-ce qu’un être civilisé ? À vous de nous le dire. Quoi qu’il en soit, ouvrez la cage à vos idées, laissez voler votre imagination, et faites-nous rugir de plaisir en vous lisant ! ».) Près de 6000 inscriptions, environ 3000 nouvelles reçues et 85 lauréats académiques ont trouvé leur bonheur dans le thème de cette nouvelle édition.  Les nouvelles reçues ont d’abord fait l’objet de lectures consciencieuses et de débats passionnés par des jurys aux quatre coins de la France. 85 textes ont alors été primés, et leurs auteurs récompensés, tandis que 18 nouvelles ont été sélectionnées pour être lues par le jury national composé de Marcus Malte, d’auteurs, d’éditeurs et de partenaires. Ce dernier jury se réunira le 9 mai à Paris et élira les trois jeunes auteurs lauréats, qui seront invités à Saint-Malo avec leurs familles pour découvrir leur classement, recevoir leur prix et participer à un atelier d’écriture avec les membres du jury ! Les nouvelles retravaillées ainsi que les 11 autres lauréates de l’étape académique paraitront dans un recueil qui sera publié à l’automne grâce au soutien du groupe MGEN.

Festival des plus jeunes :

  • Un spectacle : Hip Hip Hip… Pirates! Par Gérard Delahaye et ses deux musiciens.  À l’abordage ! Voici des chansons et des histoires pour une heure dans le sillage l’Hispaniola, toutes voiles dehors, voici des traversées, des navigations, des errances sur les mers, en compagnie de mauvais mais aussi de bons garçons : il y en a tant qui rêvent d’aller voir ailleurs «≈si la mer a la même couleur ». Au passage, on s’apercevra que les voyages en mer ne sont pas toujours des parties de plaisir ! Mais c’est là le prix de l’aventure... Attendez-vous à avoir la trouille (un peu) à chanter (beaucoup) à écouter (passionnément)...Et larguons les amarres ! Le Samedi, dimanche, lundi, Salle Sainte-Anne Tout public
  • Jeux concours autour de l’exposition sur le cirque : Un jeu concours sera proposé aux 8-12 ans pour leur permettre de découvrir l’exposition en se glissant dans la peau d’un enquêteur. Toutes leurs connaissances sur le cirque seront testées. De nombreux indices seront disponibles dans les planches exposées pour leur permettre de résoudre leur enquête. Tirage au sort chaque soir pour départager les gagnants.
  • Rallye familiale intra-muros et jeux : Pour un quart d’heure ou une demi-journée, les petits et les grands pourront rejoindre la fabuleuse équipe du Corsaire ludique, association malouine de jeux. Sous la houlette du capitaine Fraga (Fragames), il élabore actuellement un programme d’animation qui va décoiffer ! À la Grande Passerelle ou en déambulation à travers le Festival, ils proposeront des jeux grandeur nature spectaculaires
  • Atelier avec les auteurs et illustrateurs jeunesses : Chaque jour, petits créateurs et jeunes curieux sont attendus dès 10 heures dans les deux espaces ateliers, fonctionnant en continu tout au long du week-end, pour dessiner, peindre, découper, imaginer… Leur souhait : proposer une médiation directe entre les artistes invités du Festival et les enfants. Avec Vanessa HIE, Renaud PERRIN, Jean-Denis PENDANX, Michele STANDJOFSKI… Inscriptions sur place

Les journées scolaires :

  • « Passeport pour ailleurs », le futur a déjà commencé : Le jeudi 1er juin, les 21 classes de collège ouvrent le bal à Saint-Malo pour une grande journée tournée vers le futur. Les auteurs: Timothée DE FOMBELLE (Céleste ma planète, Gallimard jeunesse), Guillaume GUÉRAUD (La Brigade de l’œil, Folio SF), Jérôme LEROY (Macha ou l’évasion, Syros jeunesse), Charlotte BOUSQUET (Le Dernier ours, Rageot). Le défi presse-fiction: guidés par Josiane GUÉGUEN, les collégiens ont transformé leur classe en salle de rédaction et produisent une adaptation journalistique de l’œuvre choisie. La chasse au trésor: au cœur du Salon du livre, ils exploreront les confins de la galaxie littéraire à la recherche d’un trésor caché… L’exposition: visite libre ou commentée en avant-première de l’exposition sur les pôles. La rencontre avec Josiane GUÉGUEN : la journaliste associée au défi presse-fiction offrira aux collégiens un commentaire personnalisé sur leur production.
  • Une journée lycéens et apprentis de Bretagne, le futur a déjà commencé : Après s’être plongées dans la lecture d’un des quatre romans au programme, 31 classes bretonnes se donnent rendez-vous le vendredi 2 juin à Saint-Malo pour présenter aux auteurs leur carnet de bord, et surtout passer une journée passionnante ! Les auteurs: Guillaume GUÉRAUD (La Brigade de l’œil, Folio SF), Jérôme LEROY (Macha ou l’évasion, Syros jeunesse), Jean Marc LIGNY (Exodes, Folio SF), Pierre BORDAGE (Les Chemins de Damas, Le Livre de Poche), Abdourahman WABERI (Aux États-Unis d’Afrique, Zulma)​ Le café littéraire: en tête-à-tête avec les auteurs, une rencontre préparée depuis des mois où les classes vont pouvoir débattre sur le livre étudié et présenter le carnet de bord littéraire et artistique qu’elles ont concocté…​ Le salon du livre: les lycéens pourront explorer le Salon du livre en choisissant des ouvrages pour leur CDI, grâce à un carnet de chèques-livres offert par la Région Bretagne. Quelque 300 maisons d’édition les y attendent avec un grand choix d’ouvrages.​ Les expositions: visites commentées en avant-première des belles expositions du Festival… Les rencontres: avec Soledad OTTONE, des éditions de l’Atalante, pour découvrir le métier d’éditeur ; ou avec Simon ROGUET, de la librairie M’lire, pour découvrir le monde des libraires.

> Festival Etonnants Voyageurs. Saint-Malo, du 3 au 5 Juin 2017.
    Plus d'informations sur le site des Etonnants Voyageurs

En savoir plus

> Suivre en direct les temps forts du festival

5
 

En ce moment

Du 30 juin au 2 juillet : 20e festival international du roman noir à Frontignan

Pour célébrer son 20e anniversaire, le Festival international du roman noir / FIRN Frontignan créé par Michel Gueorguieff proposera 20 événements a

Les Espaces Culturels E. Leclerc reconduisent le Prix Landerneau des lecteurs

Présidé cette année par Christophe Ono-dit-Biot, aux côtés de Michel-Edouard Leclerc, le prix Landerneau des lecteurs fait le pari d’associer les c

Didier Decoin, lauréat 2017 du Prix des lecteurs L'Express/BFMTV pour «Le Bureau des jardins et des étangs»

Légende photo : à gauche, Guillaume Dubois, Directeur de L’Express et à droite, Christian Makarian, Directeur adjoint de l'Express entourent Di

Le TOP des articles

& aussi