"La terre qui penche"

Carole Martinez, une écriture poétique et onirique

« La terre qui penche » est le troisième roman de Carole Martinez. Après avoir été récompensée par le prix Goncourt des lycéens en 2011 pour son livre « Du domaine des murmures », l’auteur s’était absentée des devants de la scène littéraire pendant quatre ans, avant de revenir en force cette année. Comme pour son livre précédent, Carole Martinez emmène, une fois encore, ses lecteurs en plein coeur du Moyen Âge. Brigitte Bontour a été envoûtée.

Amour, maladie et Moyen âge

Blanche, une jeune fille pétillante et vive, trop sans doute pour sa condition, fête ses douze ans en plein Moyen-âge au château de son père. Elle est heureuse, même si elle se pose de nombreuses questions sur le sens de la vie, les adultes, la mort. Sa mère a été emportée par la peste qui a fauché tant de gens. Son père, un homme brutal, jadis aimé de trois femmes la conduit bientôt, revêtue d’une robe merveilleuse dans un autre château. Là, elle va découvrir Aymon,  un garçon simplet qui deviendra son futur mari s’il survit à ces temps sans médecins.

Escale dans un autre temps

Après « Le cœur cousu » et « Du domaine des murmures », Carole Martinez enchante à nouveau le lecteur avec son écriture onirique et poétique, ce sombre Moyen-âge lumineux et féerique. Un roman magnifique à ne pas rater en cette rentrée.

>> La terre qui penche, Carole Martinez, Gallimard, 366p. 20 euros

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

[image:2,xs,g] Brigit Bontour est journaliste et critique littéraire. La sortie de son premier roman est attendue à la fin de l'année 2015.

 
 

En savoir plus

>> Découvrez une vidéo dans laquelle Carole Martinez parle de son livre:

 

>> Lire un extrait de La terre qui penche

 
3
 

& aussi